Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 février 2007

Vivre

Partir avant le jour dans l'ivresse de la nuit

Ne pas songer au temps que prendra le chemin

Aller de pas en pas sans penser à demain

Et voir à l'horizon le soleil se lever

Regarder sur sa tête s'amasser les nuages

Accélérer le pas, rechercher un abris

Courir, en essuyant orage sur orage

Et de son compagnon ne pas lâcher la main

Mais poursuivre la route malgré les aléas

Vers un but incertain où l'on arrive parfois.

Commentaires

Le dernier mot de ton poème me laisse circonspect quant à sa certitude d'y trouver le but final mais le fond nous donne envie d'accompagner les protagonistes à sa recherche.

Amicalement - Jack Maudelaire

Écrit par : Jack Maudelaire | dimanche, 25 février 2007

et chanter le temps d'être en simple mystification.

Écrit par : mandoue | lundi, 26 février 2007

Les commentaires sont fermés.