Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 février 2007

Colère

Etre humain

Mon voisin

Mon venin

Ennemi

J'ai dépit

Et ne crois

Plus en toi

N'es-tu pas

Ici-bas

Prédateur

Pollueur

Malandrin

Assassin

Etre humain

Mon chagrin

Dont le corps

Qui se tors

Amaigri

Est réduit

Jour et nuit

A souffrir

Sans guérir

Tu as faim

Corps chagrin

Tu t'érodes

Car la mode

Est folie

Et tu lui

Obéis

Etre humain

Mon prochain

Mon tourment

Tu détruis

Tu spolies

Et leçon

Ne retiens

Je suis fort

En émoi

Contre toi

Mon courroux

Est sans fin

Je le crains.

Commentaires

je sais pas a qui est adressé ce poeme, mais je vois que je en suis pas seule à être en colère ces temps ci !
lol !
Bizzz la belle et une pensée conjointe à la tienne envers Ingrid Bétancourt ainsi que tous les prisonniers, otages politiques.

Écrit par : marino | lundi, 26 février 2007

mais d'écrire lave l'affront en pagaille.

Écrit par : mandoue | lundi, 26 février 2007

il est beau ton nouveau blog. et les textes magnifiques .
bises

Écrit par : fabienne | lundi, 26 février 2007

De bien jolis mots qui s'enchaînent dans un slam révolté.

Écrit par : Ambroise | lundi, 26 février 2007

merci pour ce message de colère, tu m'aides à exprimer la mienne, cette colère si introvertie, cette colère qui me ronge et que je ne vois point venir !
merci beaucoup !

Écrit par : gaiia | mardi, 27 février 2007

Les commentaires sont fermés.