Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 mars 2007

Mon coeur a emporté par mégarde

« Nos douces et agréables mères, tendres et avenantes doyennes, grandes et petites  sœurs, premières petites amies, camarades d’études et de convictions, amantes, mères de nos enfants et tant d’autres, tant d’amies, de collègues, d’inconnues en un mot de femmes sans lesquelles nous serions tellement seuls et surtout malheureux. » KHANOUFF

http://tnkhanouff.hautetfort.com

 

 

 

Les commentaires sont fermés.