Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 mars 2007

Rosaire

 

medium_idem.jpg

Rose ravie 

Au rameau rassurant

Du rosier vespéral

Coeur rompu

Sur les récifs échoué

Naufragée de la vie

Je bâtis ce radeau

Qui dérive au mépris

Des rafales récurrentes

Rebelle récidiviste

J'attends ma Renaissance.

Comme une Récamier

Ou comme un Ravachol

De Reykjavik à Rabat-Salé

De Ravenne à RasShamra

Récit rocambolesque

De ma quête rogatoire

Le remède au mépris

La rancoeur en rançon

Régente recluse

J'attends ma résurgence

En rimes redondantes

J'entame ma Reconquista.

Et sur le reposoir de mon âme recrue

Dépose mes rocailleux remords

En rengaine révoltée

Et mes regrets rituels

En relique raffinée

Le répit en requête

J'attends ma Rédemption.

Mes rêves sont mes remparts

Réhaussant les reflets

D'une rêveuse repentie, reniée, répudiée

Ma raison reléguée

Rapace je m'élance

Vers les rayons rugueux

Et rivages rugissants

Pour ultime refuge

Ou courte rémission.

Prêtresse de Râ recueillie

Je récite le Ramayana

Pour que rejaillisse l'en vie

Je vais à ta rencontre

Rêtive destinée

Que tu sois

Un radjah raphaélique

Ou Rhadamanthe des Enfers

Rêverie rhapsodique

Ou tendre requiem...

Commentaires

Quand la rime s'arrime au rêve d'un réhaussement, il est une rémission qui nous rêve aile :o)

Je t'embrasse

Écrit par : oanor | mercredi, 21 mars 2007

hum et sur le bord de l'abîme

Écrit par : mandoue | mercredi, 21 mars 2007

C'est très beau mais le titre m'a effrayée dans un premier temps...Ma mère récite des rosaires...Et ça donne le frisson....
Merci de t'être réapproprié le mot et de l'avoir nourri d'un autre sens....

Écrit par : Rosa | mercredi, 21 mars 2007

Magnifique poème. Mais ce que je retiens et aime tout particulièrement est

"Je bâtis ce radeau

Qui dérive au mépris

Des rafales récurrentes"

C'est tellement en écho avec ce que je ressens...

Écrit par : euqinorev | mercredi, 21 mars 2007

Les commentaires sont fermés.