Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 avril 2007

Lettre à mon amour

On m'a demandé quel petit nom tu me donnais et j'ai répondu : rien. Tu ne m'appelles pas, tu ne me prénommes pas non plus, jamais...Mais qui sait comment tu me nommes au fond de ton coeur? Mon coeur à moi s'entête à te nommer mon amour, mon coeur me dit d'attendre jusqu'au jour où tu me diras ce nom dont tu m'as baptisé en secret et que toi seul connais, mon coeur me dit aussi parfois de te planter là avec ton mot et tes regrets, mon coeur me dit tout et son contraire. Tout cela je pourrais te l'écrire mais je préfère jeter mes mots dans cet océan là, dans une petite sphère qui flottera ou non vers toi malgré les vents mauvais. Il sera bien temps pour toi de te rendre compte que je ne suis plus la même. Mon coeur a décidé de se montrer au grand jour, tu ne te doutes pas de ce vent de folie qui se dirige vers toi, la mer s'est reculé, le tsunami approche. Ton coeur a intérêt à bien se retenir aux branches, je ne l'avais pas habitué à davantage qu'une brise d'été et il n'a pas idée de ce que je lui réserve. Oui, je t'ai menti, je t'ai présenté mon côté raisonnable, mais mon coeur est usé de retenir en lui tous ces vents de folie. Mon côté raisonnable je le garde désormais pour les grands enfants avec qui je chemine, leur corps a grandi mais dans leur esprit, il reste encore la démesure de la petite enfance. Mais toi, tu es un adulte aguéri croulant sous un trop plein de lugubre sérieux, sinistré de la vie, tu ne te souviens jamais de tes rêves, moi, les miens, je les invente... Je ne vais plus t'aimer dans la "raisonnabilité" de ton silence, désormais je vais t'aimer dans la déraison de ma passion. Arrime-toi bien fort, mon amour, car ça va bientôt secouer!

Commentaires

ton coeur est bien rempli, assurément.
merci pour ce beau texte et toute cette chaleur. Oui, pourquoi pas une maman blogeuse ? Est ce que ça existe ?

Écrit par : gaiia | dimanche, 01 avril 2007

moui, en fait, je pensais tout haut, ou du moins j'écrivais mes pensées, enfin, je ne sais comment dire,
je pensais à mon avant dernier article, je me demandais dans cet article si je pouvais me fabriquer une maman et je me demandais si ça ne pouvais pas être quelqu'un parmi les bloggueurs, et puis finalement je me dis que ça pourrait être la réunion de tous les bloggueurs qui me sont fidèles...
ah, les délires de gaiia !
mais rassures toi, je vais bien, bon cette fois-ci, je m'arrête sur ton blog pour lire en entier ta lettre !
biz

Écrit par : gaiia | lundi, 02 avril 2007

bon et bien oui, je comprends mieux, en fait, en lisant ce sujet, je me suis rendue compte que c'est ce que je pourrais dire à ma propre mère,
mon coeur n'est plus le même, il a changé

Écrit par : gaiia | lundi, 02 avril 2007

Les commentaires sont fermés.