Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 avril 2007

L'amour sur moi posa ses ailes...

L'amour sur moi posa ses ailes

Comme une main pour me veiller

Comme une blanche demoiselle

A l'iris du jour qui se lève

Dans la clareté de tes prunelles

L'amour en moi mit l'étincelle

Ainsi mon âme fût sauvée

Par un sursaut d'immensité

L'amour fit naître une nouvelle

Envie à peine dévoilée

Du tourbillon de la crécelle

D'un coeur qui tangue en amitié

L'amour sur moi posa ses ailes

Comme tes bras pour me bercer

Amour, je ne suis pas de celles

Qui de la séduction sont nées

Dissimulé sous mon ombrelle

Un coeur qui ne voulait aimer

Menait sa quête en rebelle

Sans que j'en fusse transformée

Oui, mais l'amour cet infidèle

A l'aube d'un songe délavé

Me fit le port d'une reine

A l'ombre de ses ailes déployées

Sous un vaste dais étoilé

L'amour soudain m'a rassemblée

Le doute ne fut pas convoqué

Au conciliabule éternel

D'un corps à coeur réconciliés

Infime vie qui s'émerveille

De cette grâce inespérée

L'amour sur moi posa ses ailes

En signe d'alliance renouvelée.

Commentaires

que c'est beau....que ces ailes de l'amour restent posées sur toi, enriqueta
bises

Écrit par : svetlana | jeudi, 05 avril 2007

Alléluia l’amour est là :)) c’est un large sourire et non pas un rire

Écrit par : khanouff | jeudi, 05 avril 2007

Qu'il se pose en pause d'un repos bien mérité, il saura dresser à l'or l'oeil bienveillant de l'imaginaire sur le parvis de la violence qui nous entoure et semer l'essaim d'une tendresse qui cultivé saura redonner en retour le suave chant des blés...

Je t'ambre brasse

Écrit par : oanor | jeudi, 05 avril 2007

Quand on dit que l'amour transforme ! pas un vain mot!

Écrit par : lomi lomi | jeudi, 05 avril 2007

Que c'est joli, ces octosyllabes taillés comme diamants....

Écrit par : peau | jeudi, 05 avril 2007

Beau de le lire le matin ... un rayon de soleil qui pique au visage et un croissant délicieux ;-)

Écrit par : FLORALIE | vendredi, 06 avril 2007

et tu t'envolas de l'amour ainsi dévoilé

Écrit par : mandoue | vendredi, 06 avril 2007

je ne sais pas quoi dire, je suis très sensible à ton texte.
crois tu que cet amour pourrait venir à moi un jour ? crois-tu qu'un jour je serai capable de l'accueillir ?

Comment sait(fait)-on pour aimer, recevoir et donner l'amour ?

Le recevoir sans qu'il agresse, sans qu'il étouffe, sans qu'il donne envie de fuir...
Est-ce possible ?

Écrit par : gaiia | vendredi, 06 avril 2007

tes mots en ribambelles
comme autant de guirlandes illuminant mon instant...

Écrit par : fadulina | vendredi, 06 avril 2007

Les commentaires sont fermés.