Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 avril 2007

Céleste chant de l'aube

Un orchestre d'oiseaux

M'a ravie à la nuit

Me délestant soudain

De ma peau de chagrin

Céleste chant de l'aube

Qui chasse les ténèbres

Où mon âme errante

Se faisait indigeante

Ils ont volé mon coeur

Qui s'enlisait de doutes

Je les ai laissé faire

Je suis brise légère

Au bord de ton abîme

Je me suis élancée

Comme conteuse de rimes

Je suis femme-oiseau

Le soleil m'en voûte

Comme Icare en son temps

La lune est mon berceau

Les étoiles mes compagnes

Si je chute ici-bàs

Dans les ondes marines

Neptune m'enlacera

Pour qu'en corps je repose

Les oiseaux me l'ont dit

Il faut croire en la Vie

Profiter de la trêve

Et vivre tous ses rêves...

 

(Je ne suis pas encore rentrée mais un ordinateur a croisé mon chemin...)

Commentaires

Et du champ des oiseaux, se porte au vent d'un soleil resplendissant, le vol majestueux d'une liberté toute entière : aimer, aimer la vie, aimer l'autre, aimer. Le coeur bat au diapason et c'est là toute notre raison.

Je t'ambre brasse

Écrit par : Oanor | jeudi, 19 avril 2007

"Les oiseaux me l'ont dit
Il faut croire en la Vie
Profiter de la trêve
Et vivre tous ses rêves..."
Quel beau message envoyé là... J'en ferais bien une devise.
@BientÔt chère Enriqueta

Écrit par : Cassandrali | jeudi, 19 avril 2007

un bol d'air frais et de tendresse ce matin, un mot tout doux comme un bol de café chaud devant la fenêtre à contempler les oiseaux et les rivières qui débordent, le coeur qui ploie et s'effondre mais n'est ce pas la vie, je te fais un gros bisou, envie juste, merci.

Écrit par : mandoue | jeudi, 19 avril 2007

Profite bien des vacances....

Écrit par : rosa | jeudi, 19 avril 2007

Et transportée, tu insuffles l'élan de vie...le Beau....Merci...

Écrit par : La petite cerise | vendredi, 20 avril 2007

Les commentaires sont fermés.