Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 avril 2007

La joie s'installe en moi discrètement

Voici quelques paroles malhabiles que je jette contre le vent. Je marche dans ce monde en le traversant comme quelque chose de provisoire, je le traverse pour devenir neuve. La vie me fait devenir autre, elle invite la guerrière à signer la paix avec ses passions, ses désirs, ses fantasmes et ses rêves. J’avance en tâtonnant à travers ma tristesse jusqu’à la racine de ma vie, de ma solitude, de mon individualité. Cette tristesse vient des plaies que la vie m’a infligées afin de m’ouvrir sur le noyau central de mon cœur, car le pardon n’a sa place qu’au terme de la colère. Je me coule dans ce sentiment de tristesse, j’assume la blessure et le mal que l’on m’a fait et la tristesse se transforme en joie. La joie s’installe en moi discrètement, sans que personne ne le remarque.

Commentaires

je crois que cette joie là, celle qui s'installe discretement sans que personne ne la remarque, a beaucoup de valeur...

Écrit par : captaine lili | dimanche, 22 avril 2007

Curieux ton cocktail personnel de tristesse et de joie ... Un passage difficile ?

Écrit par : Rosa | lundi, 23 avril 2007

Moi, je vois ça comme une mue.
(Toujours mes histoires de peau ;-)

Écrit par : peau | lundi, 23 avril 2007

Les commentaires sont fermés.