Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 avril 2007

Eloge de la lenteur

medium_Tai.jpg

Au rythme langoureux

Des secondes qui s'attardent

Un vol en diagonale

Et le temps ralenti

Volutes de ses mains

En fouet imaginaire

Une grue blanche déploie ses ailes

Mouvement mélancolique

Apaisement des sens

Et calme des idées

Nuages effilochés

D'une journée alanguie

Une fleur qui prend son temps pour s'épanouir

Au chaud bourdonnement

D'un poul impersceptible

En tic tac rassurant

Quelques mots chuchotés

Aux oreilles d'un cheval

Quelque tigre emporté

En montagne accueillante

Une respiration qui se fait plus profonde

Souplesse virevoltante

D'une danse silencieuse

Eventail déployé

Qui reste en suspend

Discret battement de coeur

D'un corps en harmonie

 

(les mots soulignés sont des positions en Taï Chi Chuan)

Commentaires

Quand les vents taillent de leurs ailes l'allure d'une élégance, au jeu du mime humble des éléments, il est une harmonie recouvrée...

Bien à toi. Je t'ambre brasse

Écrit par : oanor | jeudi, 26 avril 2007

Oh c'est beau.
Et ça me fait culpabiliser de ma propre lenteur de ces derniers jours, qui consiste à me traîner du canapé jusqu'au frigo, en passant par le lit....
Bises

Écrit par : peau | vendredi, 27 avril 2007

je caresse l'encolure du cheval puis me baisse afin de prendre l'aiguille au fond de la mer . Je pourrai ainsi tisser et jeter la navette aux quatre coins du vent....

Écrit par : lomi lomi | vendredi, 27 avril 2007

Les commentaires sont fermés.