Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 avril 2007

Le véritable exode

Le véritable exode n’est pas celui qui fait sortir de chez soi mais de soi. C’est soi-même qu’il faut quitter, à soi qu’il faut renoncer. Je me transforme au fur et à mesure de mes rencontres, chacune d’entre elle fait évoluer mes sentiments et mes rêves. Dans ma rencontre avec les autres je découvre qui je suis vraiment, j’entre en relation avec mon être véritable, à travers leurs voix c’est mon âme qui s’exprime. Je ne leur laisse pas me dicter ma conduite. Leur regard bienveillant, sans jugement préconçu me transforme, je ne sortirais pas de cette rencontre dans l’état où j’y suis entrée. L’amour en moi sommeillait en cachette et attendait d’être réveillé afin de découvrir le trésor qui est en moi. Mes rencontres amènent mon être intérieur à émerger clairement au sein du chaos de mes pensées et de mes sentiments les plus divers, du méli-mélo de mes rôles et de mes masques et à grandir jusqu’à acquérir ma vraie stature. J’accepte de me retourner et de faire prendre un virage à ma vie, je regarde le chemin pris par erreur et j’accepte de m’être trompé.

Commentaires

Enfin, le problème n'est plus.
Une transformation au quotidien jusqu'au bout de nos vies.
Des chemins multiples....
Bien à toi.

Écrit par : Ambroise | lundi, 30 avril 2007

Tes mots sont si VRAIS ... et qu'il est bon de partir en voyage à la recherche de soi, grâce à un regard, un échange, une lueur de l'Autre vers nous.

Je t'embrasse,

Flor

Écrit par : FLORALIE | lundi, 30 avril 2007

Un voyage qui mène au bout de soi, ou tout au moins en soi car je pense que nous ne nous connaissons pas vraiment, et aucune limite n'est possible puisque la transformation est continuelle, nous nous leurrons aussi parfois, mais le voyage est toujours très riche, parfois si gai parfois tant douloureux.

Écrit par : lomi lomi | lundi, 30 avril 2007

J'espère que ce chemin de toi, émaillé de rencontres, te permettra de t'acoucher, de te trouver telle qu'en toi. Accepter de s'être tromper est sans doute, à mes yeux en tout cas, la plus belle part de l'humilité. Bises Pénélope

Écrit par : Pénélope | lundi, 30 avril 2007

Les commentaires sont fermés.