Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mai 2007

Mon père, ce héros

Mon père ce proche, cet étranger, parti trop jeune et qui me laisse avec toutes ces questions sans réponses. J’ai tant de questions à te poser mais tu n’es plus là pour me répondre. J’aurais voulu savoir…Franco, la guerre civile (l’exode de ta famille, réfugiée quelques temps en France, « parquée » dans le fort Vauban de Belle Ile, dans des conditions si terribles qu’une de tes sœurs, âgée de deux ans, en mourut), ton retour en Espagne, ton adolescence délinquante dans un pays dévasté, le marché noir, l’exil, la légion étrangère française, la guerre d’Indochine, ton arrivée à Paris…

Tu es là pourtant en moi, c’est ton nom et ton prénom que je porte, intégré dans ma vie quotidienne (je montre à mes élèves les photos que tu as pris pendant la guerre d’Indochine). Sur ces photos tu es si jeune, si maigre, ce n’est pas le papa que j’ai connu…

medium_Numeriser0007.2.jpg

L’Espagne, pays de mes vacances d’enfance, langues catalane et castillane mélangées, langues de mes étés, de mes rêves…

http://enriqueta.blogs.psychologies.com/ecrire/2006/09/el...

(cliquer pour lire le poème : "El canto")

Vous me manquez tous les deux…mais je ferme les yeux et vous êtes là!

Commentaires

Moi aussi, je voudrais qu'Elle soit encore là .. lui dire, lui demander, lui parler, ... la respirer.

Écrit par : Floralie | mardi, 08 mai 2007

Je suis émue, car je pense à ma mère, cette proche, cette étrangère, partie trop jeune...
Je pense au courage et à la force qu'il faut pour vivre en exil, et ne se sentir chez soi nulle part.
A la connerie des guerre, à la vacuité des politiques nationalistes...
Amicalement

Écrit par : Peau | mardi, 08 mai 2007

Oui parfois il y a de satanées mutilations d'enfance... bises

Écrit par : lomi lomi | mercredi, 09 mai 2007

On a un peu la même histoire toi et moi... Mon père a fuit la Pologne en 39, parti je ne sais trop où puis arrivé en France je ne sais trop comment... Je sais qu'il a vécu un peu en Suède ou en Norvège, puis travaillé dans les mines en Belgique et lui aussi a fait la Légion guerre d'Indochine, guerre d'Algérie, D'autres campagnes certainement... Disparu lorsque j'avais à peine 6 ans ; aujourd'hui, je me rends compte que je ne sais rien de lui, trop peu de ma mère, encore moins de leur rencontre... Comme si cela était tabou, ma mère n'en parle jamais, et les fois où je lui ai posé la question, elle m'a répondu qu'elle verait pour écrire quelque chose sur mon père. Je ne sais toujours pas si elle l'a fait mais je pense qu'elle ne le fera pas...

Écrit par : cassandrali | mercredi, 09 mai 2007

Les commentaires sont fermés.