Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 mai 2007

La légende du lac d'Enghien

medium_lac.jpgJ’arrivais à la gare d’Enghien-les-bains pour découvrir que la circulation des trains était interrompue pour cause d’accident dans la gare suivante. On annonçait une bonne heure d’attente. Je décidais de mettre ce temps à profit pour me promener autour du lac et renouer avec mes souvenirs de jeunesse. Combien de fois avais-je pu faire le tour de ce lac ? Je passais devant le casino, tout de blanc vêtu et déambulait sur la grande esplanade que j’avais arpenté de multiples fois en compagnie de mes amies Carola et Fanny  à l’époque du lycée. Nous allions au lycée Gustave Monod dont le parc ombragé qui donne sur le lac nous incitait parfois à sécher les cours pour profiter du calme printanier et du chant des oiseaux. Les jours de congé nous faisions le tour du lac en nous faisant des confidences sur les garçons qui faisaient chavirer notre cœur où en refaisant le monde…Les éclats de rire fusaient  et nous obligeaient parfois à nous poser en catastrophe sur un banc ou sur un rocher pour reprendre notre souffle. Nous dérangions souvent quelques pêcheurs qui nous fusillaient du regard, ce qui avait le don de nous faire davantage pouffer de rire, comme les petites filles que nous étions encore malgré nos 17 ans.

Je ressentis soudain le besoin de louer une barque comme au temps de ma jeunesse insouciante, je cédais à cette impulsion. Un vieil homme aux yeux bleus délavés me loua une barque peinte en rouge pour 45 minutes. Quand il prit ma main pour m’aider à m’y installer je ressentis une étrange sensation de chaleur puis il me souhaita : « bon voyage » en me regardant m’éloigner, ce qui me fit sourire car une courte promenade sur un lac n’était pas ce que j’appelais un voyage. Je retrouvais rapidement quelques réflexes liés à une longue habitude des promenades en barques bien que cela fasse 20 ans que je n’avais plus pratiqué cette activité. Je me dirigeais vers la berge du parc de mon ancien lycée car je sentais que je devais le faire. Il n’y avait personne sur le lac, je ne croisais aucune autre barque, ni aucun pédalo, nous étions pourtant au mois de Juillet et il faisait si chaud et si beau…

Sur les rives je ne vis aucun pêcheur et même les rumeurs de la ville me semblaient inexistantes, je me sentais délicieusement seule au monde. Je m’arrêtais le long des rambardes en fer forgé du lycée, je vis le banc de pierre sur lequel j’avais passé de nombreuses heures entre confidences et explosions de rires, non loin du banc se trouvait cette grande statue de pierre représentant un lion couché. Je su alors que c’était ce lion que j’étais venue retrouver, j’avais l’impression qu’il m’attendait et qu’il avait un secret à me délivrer…Une statue de pierre peut-elle faire autre chose que d’attendre ? Soudain j’eus l’impression que tout vascillait autour de moi, je me sentis glisser et j’eus la nette impression que le lion avait bougé et que ses yeux me fixaient…Tout tremblait autour de moi, à moins que cela ne soit mon corps, j’entendais un son répétitif et sourd, étais-ce mon cœur ? La barque tanguait dangereusement et je me fis la réflexion que ce n’était vraiment pas le moment de s’évanouir…

   

Voici le début d’une nouvelle interactive. Merci de m’aider à écrire la suite : idée, mots, images, noms propres…Tout peut m’aider…Que va-t-il se passer après ? Qui est le personnage principal ? Je compte sur vous.

J’espère publier un épisode par semaine.

Commentaires

Je vois un lac sans fond et un ciel sans limite, un viel homme illuminé qui a senti quelque chose de spécial et qui ne peut pas le dire. Cela ferait trop peur. Il a élu l'héroïne au voyage.

J'y verrai bien un dialogue diachronique avec l'adolescente qu'elle a été. Un dialogue arbitré par un tiers, le lion peut-être ou le fond du lac, ou le ciel sans limite. Le pêcheur lui n'arbitre pas. Il sait.

Bises

Écrit par : Rémy | jeudi, 10 mai 2007

... elle se retrouve dans un autre monde... une jungle ? Lyon ? :-)
pourquoi, ça j'en sais rien...
Ou bien le lion, c'est un prince (d'habitude, c'est des crapauds mais bon... ) ensorcele par une méchante magicienne ? :-)

Écrit par : captaine lili | vendredi, 11 mai 2007

Moi je fantasme sur le p¨cheur : il a des mains chaudes, calleuses juste ce qu'il faut pour donner le grand frisson...Bon, je m'arrête sinon je risque de sortir du correct et si des enfants lisent...

Écrit par : Rosa | vendredi, 11 mai 2007

Aaah une nouvelle nouvelle interactive !!! Je l'attendais et le début de celle-ci est prometteur.
Je verrai bien le lion se réveiller, prendre la forme d'un lion ou bien d'un chat afin de ne pas effrayer les gens et lui délivrer un message ; comme le titre parle de légende il faudrait que ce message soit une sorte d'énigme lié au lac à résoudre, ou bien qu'il lui révelle un fait mystérieux qui se serait passé à l'époque où elle se trouvait dans le lycée mais qu'elle n'a jamais su, qu'elle doit résoudre...
Le pêcheur qui lui a loué la barque joue un rôle important, peut-être est-il le passeur d'un monde à un autre...
& puis notre héroïne peut être liée directement au message transmi par le lion : évènement qui s'est produit ou qui ne s'est pas produit, disparition d'une personne qu'elle a ou qu'elle aurait du rencontrer...
Je suis impatiente de lire la suite que tu vas nous préparer.
@BientÔt

Écrit par : cassandrali | vendredi, 11 mai 2007

Pour ma part je verrais bien aussi un lien avec le passé, la vie de ce lion déchire un voile qu'elle avait mis sur un épisode du passé qu'elle avait escamoté.

Écrit par : sacados | samedi, 12 mai 2007

Un superbe début. J'espère que tu me pardonneras de ne pas y participer, mon projet professionnel me prend un temps fou et j'ai au moins 10 jours de retard dans mes lectures bloguiennes, et ça ne va pas s'arranger ;)
Je t'embrasse

Écrit par : euqinorev | samedi, 12 mai 2007

Je pense que l'héroïne va se trouver confronter à un passé, voire une autre vie... C'est une aventure qui plairait bien à Agathe...

Écrit par : irene | dimanche, 13 mai 2007

Moi je rêve de tanguer sur la barque avec le pêcheur et je verrais mieux une orientation vers un Lady Chatterlay aquatique qu'une intrusion de l'au-delà...

Écrit par : Rosa | dimanche, 13 mai 2007

Coucou. Et bé, c'est un début prometteur et bien construit, écrit. Je verrais bien la déchirure du temps avec le télescopage de personnages curieux qui auraient tous un rapport avec l'enfance des trois jeunes filles, comme un mystère qui prendrait du sens enfin. Reste à trouver le mystère lol. bises Pénélope

Écrit par : Pénélope | mardi, 15 mai 2007

Les commentaires sont fermés.