Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 14 mai 2007

Elle renonce à être sans douleur

Elle renonce à être sans douleur

Mais sa douleur est aube prometteuse

Qui patine son coeur au rythme langoureux

Des multiples saisons de l'amour de la vie

 

(les premiers mots sont de Mandoue)

Commentaires

Un peu comme si la douleur se mélange avec l'amour et ses multiples saisons.
Bien à toi.

Écrit par : Ambroise | lundi, 14 mai 2007

je suis un peu en retard dans mes lectures (absences, vacances et pannes ! ras le bol) mais non enriqueta, je ne t'oublie pas....
Bises douces à toi

Écrit par : svet' | mardi, 15 mai 2007

Ce joli poème parle à mon coeur ...

:-)

Écrit par : Floralie | mardi, 15 mai 2007

Nos douleurs seraient-elles le ciment de nos vies ?
Oui, probablement. Hélas...

Écrit par : euqinorev | mardi, 15 mai 2007

Comme je voudrais moi aussi renoncer à la douleur mais elle est là cette douleur, elle fait partie de l'amour, de la vie, de la relation.
Meric pour ce beau poème.
Vie secrete

Écrit par : viesecrete | jeudi, 17 mai 2007

Les commentaires sont fermés.