Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 juin 2007

Psaume

Je chante les chants d'amour de ma Terre d'Eden

Pour mon âme assoiffée d'un amour absolu

Qu'aucun humain jamais n'aura désaltéré

De cette eau qui se trouve dans le puits de mon coeur

Amour en son mystère caché dedans mon être

Amour qui vient chanter ce chant de liberté

Qui me libère enfin du fardeau du passé

Face à mes dépendances, mes faiblesses, mes besoins

Face à mes espérances, mes passions, mes souhaits

Dans le creux de mon coeur qui se languit de toi

J'écris tout mon désir qui me révèle à moi

Mon désir dépasse tout ce que j'entreprends

Mon désir dépasse tout ce que je deviens

Dans un monde à construire au delà de ce monde

Si je me fuis moi-même sans trouver le repos

Esclave des désirs qu'on projette sur moi

Esclave de l'envie d'une reconnaissance

Si je cesse d'aimer et si mon chant se tait

Si je cesse d'écrire au rythme de l'en vie

En nul pays jamais je ne serai chez moi

La déception maintient mon désir en éveil

C'est l'Amour qui me cherche, me désire et m'appelle

Il vient à ma rencontre, je ne peux pas lutter

Il renoue le dialogue de mon coeur à mon âme

Sur le rude chemin qui me mène à moi-même

En digne pélerin de ce désir extrême

Et mon ultime appui je le trouve en l'Amour

Qui me redresse ainsi dans le fonds de ma nuit

Pour chasser cette peur des abîmes obscurs

Quand mon coeur élargit accueille le mystère

D'une immense bonté, du respect de la vie

D'une intense joie de vivre et d'une paix restaurée.

 

(Inspiration due au moine Anselm Grün :"Ouvre tes sens à Dieu")

Commentaires

drôle comme je me retrouve bien dans beaucoup de ces phrases ! Peut être surtout dans la deception maintient mon désir en éveil ! A bientôt.
Vie secrete

Écrit par : viesecrete | dimanche, 17 juin 2007

Les commentaires sont fermés.