Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 août 2007

Rendez-vous avec un fantôme

Mon cœur qui bat au ralenti et s’épuise à t’attendre

 

Je ne suis que la veilleuse qui espère

 

Sous les paupières closes, un unique visage

 

Ma vie pour une sonnerie de téléphone

 

Ta voix comme musique de mes songes éveillés

 

Tous ces messages qui ne sont pas de toi

 

Dans mon âme un désir unique

 

Parfois j’étreins enfin ton corps, parfois…

 

Souvent je t’imagine, souvent…

 

Silence rempli par le tic-tac de mon cœur

 

Je n’ose plus rien faire que de t’attendre

 

Une vie qui se perd dans ces rendez-vous là

 

 

Jusqu’à ce que je décide de ne plus jamais t’attendre…

 

Commentaires

j'en connais un de fantomes... grr ! :-)

Écrit par : captaine lili | vendredi, 10 août 2007

Je t'ai donné une inspiration... il est nécessaire de tourner la page pour mieux être libre de retrouver l'amour.
Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | vendredi, 10 août 2007

Et c'est une bonne décision, puisque c'est quand on ne L'attend plus qu'Il arrive...

Écrit par : euqinorev | vendredi, 10 août 2007

Bonsoir Enriqueta,

Une veilleuse est une petite lumière, pas bien forte, mais qui guide tout de même.

Une veilleuse est aussi une petite bougie, une toute petite flammme vacillante, mais qui peut allumer un incendie.

La veilleuse est celle qui veille. Moi je l'aime bien ce mot, veille.

beaucoup de sensibilité dans tes mots.

Bon week-end

Stéphanie

Écrit par : stéphanie | vendredi, 10 août 2007

J'aime beaucoup : l'attente, je connais çà ! l'attente fiévreuse d'un coup de téléphone, l'attente d'un pas, d'un geste... Moi cette attente m'a rendue malheureuse! J'aimais mon imaginaire ! Le prince charmant !!!
Parc ontre c'est tellemetn difficile de décider de ne plus attendre.
Amitié.
Vie secrete

Écrit par : viesecrete | samedi, 11 août 2007

Peut-être ne prenons nous pas garde à qui nous attend, pas bien loin... qui sait ?

Écrit par : rony | samedi, 11 août 2007

A quelques lignes près je me lie.
Bien à toi

Écrit par : Pixel bleu | dimanche, 12 août 2007

Les commentaires sont fermés.