Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 12 août 2007

Silence

(Au début, quelques mots qui viennent de Mandoue)

Le désert pose en trêve mon cœur

 

En l’orée des ailes pesantes et si légères aussi

 

De cet étrange oiseau qui vola sur mes terres

 

Le silence repose enfin mon esprit

 

En ode à la vie cruelle et si tendre aussi

 

Au ballet de ces mots échangés avec nos mains

 

Le souffle lent de nos deux corps épuisés

 

Recueillis dans un même épanouissement charnel

 

Avant que la vie ne nous reprenne…

 

Commentaires

Vous faites vous aussi intervenir le désert et un oiseau (comme dans ma nouvelle), mais il ne s'agit par contre pas du même thème !
Amicalement

Écrit par : Stéphane | dimanche, 12 août 2007

Les commentaires sont fermés.