Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 septembre 2007

Conte, comptine...

"L'oiseau qui s'envole et emmène dans son bec les coeurs blessés vers les étoiles de l'espoir" Rony.

L’oiseau qui s’envole

 

Emporte dans son bec

 

Les cœurs profondément blessés

 

Vers les lumineuses étoiles

 

Où ils pourront se ressourcer

 

Au puits du pur amour

 

Et de l’amitié partagée

 

Qui riment avec toujours

 

Fontaine de nos rêves

 

Où coule l’imagination

 

Le souvenir de nos émois

 

Et des amants les doux aveux

 

Il suffit de lever les yeux

 

Pour que reviennent à nos mémoires

 

Les battements de la jeunesse

 

Et son inaltérable foi

 

Même les cœurs les plus chagrins

 

Les plus secs et les plus froids

 

A la lumière de ces astres

 

Se sentent ainsi transportés

 

Jusqu’au zénith de ces âmes

 

Qui ont gardé la pureté

 

L’innocence et la trame

 

De leurs plus jeunes années.

 

Commentaires

Tres beau! pourvu que la mémoire reste intacte pour se rememorer les doux moments du tout debut(bon ce soir je ne suis pas tres claire desoleé ,ou peut etre si? °
BISOUS (je reflechis à l'ecrit)

Écrit par : estelle | samedi, 08 septembre 2007

Merci enriqueta.

Écrit par : rony | samedi, 08 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.