Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 septembre 2007

Le souffle

Je me fonds dans les échos diffus qui se répondent

 

En accord avec les battements si lents de mon cœur

 

De ce rien  naissent beauté, unité et harmonie

 

Qu’il me faudra délaisser puis retrouver encore

 

Pour partager le mouvement des êtres et des choses

 

Dans cette danse unique, silencieuse et essentielle

 

Dans cette attente dépouillée qui ressemble au renoncement

 

C’est dans mes actes que je m’incarne

 

Et c’est le vide temporaire de mon existence

 

Qui appelle le souffle qui me rendra au monde.

 

Commentaires

Oui les actes sont fondateurs et c'est dans les actes que l'on s'incarne.
Très beau poème.

Écrit par : morganlafey | dimanche, 30 septembre 2007

L'attente n'est pas toujours renoncement, elle peut être sagesse, reflexion. Le vide ne dure pas, crois moi ! Prépares toi à revivre à 200 à l'heure. Bises Vie secrete

Écrit par : viesecrete | lundi, 01 octobre 2007

Bonjour Enriqueta,

Pourquoi délaisser "beauté, unité et harmonie"?

Je rejoins "vie secrète"..l'attente peut-être belle..

"je vaux ce que je veux" Paul Valéry

Bises

Stéphanie

Écrit par : stéphanie | lundi, 01 octobre 2007

Quand le souffle manque, tous les actes possibles sont sans saveur... désolé, mais c'est ce qui m'arrive. Promis, je ne dis plus rien ! Beau poème de mélancolie et d'espoir.
Cordialement.

Écrit par : rony | lundi, 01 octobre 2007

Bien heureuse qui vivra « En accord avec les battements si lents de son cœur »...:)

Écrit par : khanouff | lundi, 01 octobre 2007

je t'invite à participer à notre rallye poèsie, www.lequipedechoc.over-blog.com

Écrit par : irene | lundi, 01 octobre 2007

Il en va de la vie comme de la houle, il en va de l'émotion comme de l'Everest... je crois. Pour que l'ivresse du sommet existe, encore faut-il que le creux de vague, parfois, nous emprisonne.
Beau Poème. Bises Penny

Écrit par : Pénélope | lundi, 01 octobre 2007

Et le monde t'accueillera, il t'attend
Il attend tes actes forcément
Il attend ton sourire éclatant
Il attend tant de toi
Même si tu ne le sais pas
Si tu ne réponds pas
tu lui manqueras
Il t'attend
ABC

Écrit par : ABC | lundi, 01 octobre 2007

En ce moment mon coeur n'est pas lent mais j'espère qu'il va se calmer. J'aime toujours te lire.

Écrit par : elisabeth | lundi, 01 octobre 2007

Moi, je suis dans l'attente angoissante et je ne connais pas celle-ci qui est très bien décrite....

Écrit par : Laura | mardi, 02 octobre 2007

J'aime beaucoup, fond et forme. tu as raison, c'est dans les actes que l'on s'incarne et tel un "vase" il faut se vider pour mieux se remplir. Merci pour les commentaires sur mon blog. Je ne réponds pas toujours dans l'immédiat mais je lis tout et j'apprécie tes visites.

Écrit par : ariaga | mercredi, 03 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.