Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 octobre 2007

Le voeux de Lili

Lili rêvait de mots écrits

De mots offerts et partagés

Avec un public charmé

Qui reconnaisse son génie

Car c'est le sang d'une écrivaine

Qui coulait dans ses veines

Et le coeur d'un pirate

Qui battait  dans sa poitrine

Perdue dans ses rêves d'enfant

Hantés par le beau minois

           d'un jeune boulanger

Son livre pour navire et ses mots pour équipages*

Jusqu'à l'île où elle passait le plus clair de ses songes

Et où elle découvrit un jour ce merveilleux trésor

La faculté de voir ce qui n'est pas encore

Promesse d'avenir qui calma

Ce feu qui la dévorait

Elle continua sereine à écrire

Chaque jour et chaque nuit

Le merveilleux livre de sa vie

Dans lequel elle était à la fois

L'auteur et le personnage de choix.

 

(*ces mots sont d'Orsenna)

 

Commentaires

Un voeu merveilleux .
Bon week-end

Écrit par : lilounette | vendredi, 12 octobre 2007

C'est beau...

Écrit par : khanouff | vendredi, 12 octobre 2007

J'aime cette lili...

Écrit par : Edy To | samedi, 13 octobre 2007

Bonjour Enriqueta,
un voeux exaucé alors...
bravo!
Stéphanie

Écrit par : stéphanie | samedi, 13 octobre 2007

"la faculté de voir ce qui n'est pas encore, promesse d'avenir qui calma ce feu qui la dévorait, elle continua sereine à écrire"... si tu savais comme ces mots sonnent juste et m'apaisent... merci Enriqueta.

Écrit par : captaine lili | samedi, 13 octobre 2007

c'est très pur chut que les lèvres ne retiennent que ce mot là, amour..

Écrit par : mandoue | samedi, 13 octobre 2007

C'est vraiment très beau, mignon.

Écrit par : elisabeth | samedi, 13 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.