Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 octobre 2007

Fatiguée, dormeuse, taiseuse...

Fatiguée, dormeuse, taiseuse

Je vous ai lu dans vos demeures

Mes mots à moi sont devenus muets

Je me sens rassurée par ce rien

Qui repose mon cœur de ses passions passées

De ces tendres ardeurs et rêves avortés

Fatiguée, dormeuse, taiseuse

Je vous ai lu dans vos missives

Mes phrases à moi sont silencieuses

Je me sens attirée par ce vide

Qui soulage mon âme de ses fardeaux cachés

De ses ailes altières et nocturnes pensées.

Inspiré par les mots de Teberli :

http://unpassage.canalblog.com/archives/2007/10/03/641768...

Commentaires

Rôôooooo
Rougissante et attendrie que mes mots aient pu t'inspirer .....
Merci donc de m'avoir lue... d'abord..
Comprise.. ensuite...
et....complétée tout en finesse ...
Merci !!!!
C'est un beau cadeau..
Un bisou pour la peine ...

Écrit par : teberli | jeudi, 18 octobre 2007

La cigale au travail, de retour dans l'un de ses plus mauvais jours ;-)
http://lacigalechezlesfourmis.over-blog.com/article-13171849.html
Pas de rime, mais quelques grincements d'antennes...
Bises

Écrit par : cinderela | jeudi, 18 octobre 2007

Silence, silence, Enriqueta entre en méditation...
:)
Bonne journée

Écrit par : khanouff | vendredi, 19 octobre 2007

juste pour que le sommeil vienne à nouveau bercer les
rêves enfuis

Écrit par : mandoue | vendredi, 19 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.