Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 octobre 2007

La femme dans le RER (2)

Elle ne tend qu’à une seule chose : ne plus être seule. Ne plus être seule pour aller au cinéma ou pour faire les courses, pour partir en vacances ou pour aller se promener. Elle aimerait que quelqu’un l’attende quand elle rentre du travail ou bien attendre quelqu’un en préparant le repas. Elle aimerait entrer dans un magasin pour homme et y acheter des vêtements pour son homme à elle. Mais elle est là dans ce RER seule, solitude coutumière mais pesante quand même. Des hommes elle en a eu bien sûr mais ils ne faisaient que passer : trois jours, trois mois, trois ans, quelle importance ? Jamais rien de durable, pas de bague de fiançailles, pas de petit nid douillet pour deux et pas d’enfant né de l’amour pour oublier le temps qui passe. Et pourtant un enfant il y en avait eu un dans son ventre pendant trois mois et puis il était parti lui aussi, il n’avait pas voulu d’elle comme maman. Et elle était là dans le RER, nerveuse, inquiète, angoissée. Elle s’était faite belle quand même. Elle s’était bien coiffée, maquillée, parfumée, elle avait choisi avec soin ses vêtements. Et elle était là dans le RER en route pour son destin.

Commentaires

En route pour son destin : on l'est tous non ? Mais on en est plus ou moins conscients c'est tout ! Tu es impossible de nous laisser languir comme celà ! Allez la suite STP ! bises Vie secrete

Écrit par : viesecrete | vendredi, 26 octobre 2007

Ouais, et puis j'espère que c'est pas la ligne B, car elle est toujours en grève celle là, va falloir patienter, ra la la...

Écrit par : le Pierrot | vendredi, 26 octobre 2007

Que lui réserve le destin ? Elle s'est faite belle... mais elle l'est sûrement déjâ sans s'apprêter, non ?

Écrit par : rony | samedi, 27 octobre 2007

Pfff, je me languis aussi de la suite moi...

Écrit par : stéphanie | samedi, 27 octobre 2007

Bon j'ai cru que ça allait etre trés rigolo, du coup j'ai oublié les kleenex, mais l'épisode 2 me semble déjà trés sombre.
Pas sur de lire la suite.

Écrit par : Grenouille | samedi, 27 octobre 2007

Wouais, un peu tristounet mais l'avenir va bien lui sourire à notre petite femme du RER...
Allez je passe au N° 3 de suite.

Écrit par : cassandrali | lundi, 29 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.