Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 octobre 2007

Le banc de bois abandonné

Sur ce banc de bois abandonné

Je me languis des derniers rayons de soleil

Mon cœur attend un dernier signe d’amour

Avant que ne s’enfuit la douce chaleur du jour

Quelque message que tu aurais laissé

Dans la chair de ce bois qui nous a abrité

Quand notre amour naissait et semblait s’envoler

Sur de tendres nuages d’un ciel tout envoûté

Aujourd’hui, les jours de notre amour sont comptés

Et nos blessures ne peuvent cicatriser

Car chaque jour nous éloigne de cet été passé

Et des promesses de nos cœurs éprouvés.

Commentaires

Merci pour tes jolis poèmes...

Écrit par : edy To | samedi, 27 octobre 2007

"Je me languis des derniers rayons de soleil"... il y en aura d'autres un jour prochain.

Écrit par : rony | samedi, 27 octobre 2007

Le pont de Guillaume voyait les amours passer..c'est un banc ici qui est témoin..
Stéphanie

Écrit par : Stéphanie | samedi, 27 octobre 2007

C'est la vie Enriqueta mais elle ne s'arrête pas. Merci de ton passage sur mon site, gentils coms mais est-ce étonnant de ta part. Bonne fin de soirée et bon dimanche quand même en essayant de ne pas te retourner sur le passé....

Écrit par : camomille | samedi, 27 octobre 2007

Trés jolis poèmes que voilà !.... dont certains trouvent écho en moi... étrange parfois !.......
Merci de m'avoir permis de les découvrir.....

Écrit par : cacahuète | dimanche, 28 octobre 2007

Un banc de bois souvent dans un chemin forestier, où en bordure d'eau , abandonné dans le passé dont on se souvient , là où l'on venait ....j'ai un petit poème avec un petit pont de bois, pas encore en ligne , mais il y avait aussi un banc ..
Bisous

Écrit par : lilounette | dimanche, 28 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.