Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 novembre 2007

Adieu Stéphanie

Aujourd'hui je laisse parler mon coeur et je fais une note personnelle (une fois n'est pas coutûme).

Stéphanie était devenue un de mes contacts principaux ces derniers mois et une amie, enfin je le croyais. Elle commentait assiduement mon blog, je commentais le sien. Et puis nous échangions des mails depuis plusieurs mois, tous les jours ou presque. Mais la dernière fois que j'ai voulu lire son blog j'ai découvert qu'il n'existait plus. Alors je lui ai envoyé un mail, croyant à un problème technique, mais le mail m'est revenu.

Stéphanie, que tu ais éprouvé le besoin de partir, cela te regarde, c'est ton droit, tu ne m'as pas jugée digne d'une confidence, c'est ton droit aussi. Mais que tu n'ais pas pris une seconde pour me prévenir et me dire au revoir par mail...Cela me blesse et me fait de la peine et comme tu me connais je pense que tu me fais de la peine intentionnellement.

Je regrette les confidences que je t'ai faite. Tu te révèles toi aussi "voleuse de mots", tu me rappelles quelqu'un...

Je te souhaite quand même une bonne route, si d'aventure tu passais par ici.

J'espère que tu trouveras la source de tes maux pour qu'elle se tarisse et que le bonheur viendra frapper à ta porte.

J'aimerais que certains habitants de la blogosphère cessent de considérer qu'ils s'adressent à des claviers et des écrans et que l'anonymat permet tout, derrrière les claviers et les écrans il y a des êtres humains.

Commentaires

Je comprends ta peine ma belle. Et je comprends ton dernier paragraphe. Mais rassure toi certains parmi nous savent que ce n'est pas que du virtuel.
Je t'embrasse amicalement.

Écrit par : morganlafey | lundi, 05 novembre 2007

TRES BELLE PAROLE
je comprend tout a fais ce que tu peux ressentir.
biz et tu sais nous ne sommes pas tous des voleurs de mots

Écrit par : ced | lundi, 05 novembre 2007

Il y aurait beaucoup à dire et à écrire sur le sujet, Non ???

Écrit par : edyto | lundi, 05 novembre 2007

C'est peut etre un simple problème technique, une "box" qui ne fonctionne plus, un crash disque dur, où peut etre plus grave encore...un cerveau qui à grillé le dernier fusible...

Maintenant le virtuel reste le virtuel, un clic pour découvrir un monde merveilleux, 2 clics pour effacer ce monde qui soudain devient ennuyeux.

C'est la régle du jeu.

Monde virtuel fait par des humains pour des humains, chacun si projete à sa façon, mais un con reste un con.

L'avantage du net c'est que tout est multiplié par 10 par 20 par 100.

L'inconvénient...c'est le troupeau de cons que tu récupère.

Bon c'est pas poétique tout ça...

Parfois je pense à ceux qui n'ont pas d'ordi, dans un petit bled de campagne, pas de voiture non plus, ceux qui ecrivent des poémes au coin du feu, jamais lu par personne, au bord du chemin je suis sur qu'il y a plein de gens biens, mais on ne sait plus les voir car ils ne sont pas sur la toile.

Un monde à 2 vitesses.

Inconsciemment on devient réducteur.

Plus je navigue dans le virtuel et plus j'ai envie de me faire le bal des pompiers et la choucroute des anciens.

Tiens un truc rigolo et provocateur pour finir...les "coms" quel est le nombre moyen de mots dans une 'com".....c'est limpide.
Rien a dire sur les gens qui voyagent sur des mots sans rien dire, ils profitent ou ils pompent?

Bon bref je vais chercher le blog de Charlelie Couture, j'ai decouvert ça aujourd'hui, peut etre qu'il y aura un lien vers Tom Novembre.

Enriqueta si j'avais un blog peut etre aurais je répondu ça:
une de perdue dix de retrouvée, biz, passes me voir.

Écrit par : Grenouille | lundi, 05 novembre 2007

C'est vrai que c'est un drôle de monde over-blog ! Moi je découvre puisque je suis nouvelle mais il y a quand même pas mal de faux culs !Excuse je suis un peu brutale parfois ! tu vas les voir, tu leur dit qu'ils sont beaux, qu'ils disent des choses censées , qu'ils ont un talent fou,tu t'attaches, tu leur dit des trucs perso, et puis au bout d'un moment tu t'aperçois qu'ils n'en ont rien à foutre de toi, que ce qui leur plaît, c'est juste eux et leur petite cour ! Je comprends que tu soies déçue ! Mais comme dit quelqu'un dans tes commentaires, une de perdue, dix de retrouvées ! Bises !

Écrit par : Azalaïs | lundi, 05 novembre 2007

C'est vrai... derière les claviers, il y a NOUS...
Nous... et c'est pas RIEN .....
Bisous

Écrit par : teberli | mercredi, 07 novembre 2007

Triste sourire au coeur de la nuit.
Les NOUS et RIEN.
Les 1 et 10.
Les oui, avec toi

Sans plus, sans moins
Quand parfois il n'y a plus rien a dire

Sauf Stephanie es tu toujours là?

Bonne nuit et surtout dormez bien

Écrit par : Grenouille | mercredi, 07 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.