Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 novembre 2007

Ecrire, la belle affaire...

(Bon, inutile de vous énerver à essayer de me remonter le moral, c'est juste quelque chose que j'ai pensé un jour...Pas de quoi fouetter un Nono...)

2bde784cc9a62481cd5fb6c9d39199c9.jpg

Ecrire, la belle affaire

Mes mains étaient mieux faites

Pour caresser ta peau

Et les mots qui me viennent

Ne parlent que d’une absence

Et d’une destinée mariée au silence

Mes ailes m’ont porté

Dans cette vallée sans âme

Moi qui rêvait d’amour

Et de tendre partage

Puis mon cœur s’est fermé

De s’être trop ouvert

De cela tant et plus

J’ai noirci le papier

Combien de fois encore

Vais-je tracer ma peine

Avant de me lasser

De cette vaine errance

Les mots sont tous les mêmes

Et ils sonnent le glas

De mon cœur qui bégaie

Pour exhaler sa nuit

Aimer, la belle affaire

La femme que je deviens

Enterrera bientôt

L’inutile écrivain…

Commentaires

Et c'est parfois énervant aussi les gens qui essaient à tout prix de vous dire que ça va s'arranger, que ce n'est pas si grave...
La souffrance fait, il faut le reconnaître, souvent de jolis vers et la tienne ne fait pas exception...

Écrit par : Laura | mercredi, 07 novembre 2007

J'espère que l'écrivaine ne sera pas enterrée de sitôt, parce que la femme que tu deviens ne peut se couper des mots qu'elle porte et elles les porte fort bien.

Écrit par : polly | vendredi, 09 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.