Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 novembre 2007

Le destin

Je suis un errant, un nomade, un perdu

Dit l’homme à celle qui, de grâce, l’a vaincu

Tu es un errant, un nomade, éperdu

Dit la femme à celui qui à fuir s’évertue

Mon destin est d’aller de chemin en chemin

Dit l’homme à celle qui a dérobé sa main

Mon destin est d’attendre au carrefour du chagrin

Dit la femme à celui qui la quitte au matin

Je suis un solitaire, un errant, un nomade

Dit l’homme à qui veut bien écouter ses bravades

Tu es un solitaire, un errant qui « jérémiade »

Dit la femme en berçant son petit cœur de jade

Les dieux ont décidé de mon sort séculaire

Dit l’homme au temps qui passe dans ce vaste désert

Les dieux ont écouté chacune de mes prières

Dit la femme qui récite son intime bréviaire

Je suis un  malheureux, un solitaire, un errant

Dit l’homme à celle  qu’il retrouve sur un banc

Tu es un bienheureux, un diamant, un amant

Dit la femme qui, de l’homme, efface les tourments…

 

(Le premier vers a été trouvé sur le blog de Franck).

Commentaires

Merci, pour ce petit clin d'oeil. C'est toujours très touchant de voir ses mots trouver un prolongement, une autre émotion. C'est sans doute là, que l'on comprend la petite part d'éternité que l'écriture charie.....

Écrit par : Franck | jeudi, 15 novembre 2007

Très beau. Et ce va et vient fort pertinent.

Écrit par : polly | jeudi, 15 novembre 2007

J'aime beaucoup ce style répétitif, un petit joyau

Écrit par : rony | jeudi, 15 novembre 2007

J'aime vraiment beaucoup...

Écrit par : captaine lili | vendredi, 16 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.