Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 décembre 2007

Fluidéal *

 

(éclairée par les mots de Mandoue)

 

Suspendue comme le souffle

 

Qui de ton corps s’exhale et réveille le mien

 

Enveloppée du voile de cette tendresse subtile

 

Qui envole mon cœur aux cimes éternelles

 

Ta lumière me traverse et me porte au pinacle

 

Tandis que mon corps ploie pour accueillir le tien

 

Humains devenus fauves en folie passagère

 

Volutes enflammées qui dérobent le temps

 

Au tempo de ton cœur qui vient rythmer nos heures

 

De tes mains tu repeins la toile de mon monde

 

Qui n’était que brouillon recommencé sans cesse

 

Avant que ta venue n’en fasse cet idéal…

 

 

(*Fluidéal est un mot valise créé par Pénélope)

 

Commentaires

Quelle douce sensualité!
Bravo

Écrit par : Laura | vendredi, 07 décembre 2007

Vraiment très poétique. C'est génial !

Écrit par : nina de zio peppino | vendredi, 07 décembre 2007

merci demoiselle même si mes mots sont ceux de la contrainte liée à la souffrance les tiens sont emprunts de la magie du renouveau, une tiédeur lovée en plien coeur..

Écrit par : mandoue | vendredi, 07 décembre 2007

"une tiédeur lovée en plien coeur.." bravo pour ta poésie,Mandoue...

Écrit par : Laura | samedi, 08 décembre 2007

Comme c'est beau, on est transportés... on devient fauves !

Écrit par : elisabeth | lundi, 10 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.