Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 décembre 2007

La vieille dame (2)

La vieille dame, qui s’appelait Louise, aimait bien cette église. Pendant les longs sermons du prêtre dont elle ne captait plus que quelques mots, elle laissait son regard flou errer sur les vitraux qu’elle connaissait par cœur et dont les visages lui semblaient autant de « portraits de famille », elle aimait par-dessus tout ces anges potelés et virevoltants au dessus d’une jeune Marie vêtue de bleu intense, presque un bleu Touareg sa couleur préférée qui lui rappelait ses périples dans le Sahara. Louise avait de nombreux souvenirs dans cette église, c’est là qu’elle avait été baptisée,  à l’âge de 7 ans, puis elle y avait fait sa communion, sa profession de foi et sa confirmation. C’est la aussi qu’avait eu lieu la célébration des obsèques de son père puis, quarante ans plus tard celle  de sa mère. Elle y avait assisté à un nombre incalculable de messes quand elle était enfant avec ses camarades, puis adulte avec sa mère, sa sœur aînée et son fils, puis seule. Pourtant elle n’avait pas vécu toute sa vie dans cette petite ville de Saint Gratien, elle en était parti à 25 ans pour vivre à Poitiers avec son mari Philippe, elle avait même quitté la France pendant vingt ans pour vivre à Bruxelles avec Bertrand son amant - celui pour lequel elle avait quitté son mari - mais comme sa mère était restée dans cette ville jusqu’à sa mort, elle y était revenu à chaque Noël pour y retrouver toute sa famille. Et puis un jour elle y avait déposé définitivement ses valises pour y finir sa vie.

 

Commentaires

si les murs pouvaient parler ils en auraient des histoires de "louise" à raconter
big bisous

Écrit par : fab | dimanche, 09 décembre 2007

Beaucoup de sensibilité derrière ce texte... envie de lire une suite.

Écrit par : rony | lundi, 10 décembre 2007

Si je revenais dans l'église où j'ai été baptisée, où j'ai fait ma communion et où je me suis mariée, je serai tellement émue que je ne pourrais rien dire.
Tu as su exprimer tout ce que l'on peut ressentir... bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | lundi, 10 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.