Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 avril 2010

Renaissance

Ainsi, ces jours derniers j'ai tant versé de pleurs


Maintenant le printemps me salue de ses charmes


Il met de la couleur aux herbes et aux fleurs


Et toute cette beauté est l'effet de mes larmes




De mes sanglots passés il me reste l'ardeur


Et des désillusions la discrète trace parme


Ma plume à l'encrier d'une intime douleur


Dépose sur le papier les mots comme des armes




Mon âme colorée, oeuvre d'enlumineur


Berce mon coeur blessé par toutes ces alarmes


De demain, elle dessine la joie et la douceur


Tandis que je m'éloigne enfin de ce vacarme




Si du matin au soir je perçois la lueur


C'est parce que le printemps me salue de ses charmes


Qu'il révèle à mes yeux de la vie la splendeur


Et toute cette grâce qui est née de mes larmes.

 


 

(Merci à Solange qui m'a donné l'inspiration pour ce poème, je lui ai "volé" quelques mots que j'avais trouvé ici)

 

Et oui, me revoilà sur Haut et Fort, j'ai quitté Over Blog qui bug de plus en plus depuis 4 mois et qui pète plus haut que son cul.

Commentaires

Je suis contente de te retrouver ici dans un lieu tout bleu où tu t'épanouiras davantage que sur OB qui ne cesse de nous freiner en nous disant d'avancer.
Le poème est très rythmique. j'aime sa musicalité. Je me réjouis de ce que le printemps sèche les larmes et te permette de reprendre un nouveau souffle et de pouvoir ainsi poser tes mots sur du papier, comme des armes.
Je te souhaite de passer un paisible week end.

Écrit par : Armide et Pistol | samedi, 03 avril 2010

Et bien tu en a fait un bien beau poème bravo. Je te souhaite une beau dimanche ensoleillé.

Écrit par : Solange | dimanche, 04 avril 2010

Il pousse tant et tant sur les larmes, du beau, du bon...

Écrit par : Marie-Pétronille | dimanche, 04 avril 2010

Coucou ,

Maintenant je sais où te rejoindre ! Je t'avais mise en lien, mais avec l'adresse sur over blog, faut-il que je la change ?
Je te fais de gros bisous,

Sandra

Écrit par : sandrasbz | dimanche, 04 avril 2010

Je n'avais osé poser un com sur OB, j'ai donc suivi, je te remercie de tes coms récents et oui, j'ai perdu , c'était bien pour ton jeu

Écrit par : Jakline | dimanche, 04 avril 2010

Je pensais que ce blog n'existait plus. Tu déménages mais ton poème est très touchant. J'espère que ce que tu y exprimes est juste une participation, juste du passé.
Pour ce qui est de OB, j'avais un blog CV et il a été supprimé sans mon consentement. Pas très cavalier... je reste pour ma part sur Hautetfort, j'y suis bien pour l'instant, depuis plus de 4 ans.

Écrit par : elisabeth | lundi, 05 avril 2010

bon je ne connaissais pas ce blog, je le mets en lien à la place ou à côté de l'autre?
bon redébut à toi
bisous tout doux

Écrit par : mamalilou | mardi, 06 avril 2010

parfois des choix nécessaires, là où la respiration se fait plus ample, réaction insoupçonnée d'avant mais oh combien nécessaire parfois, alors espérant les sourires dans tes mots....

Écrit par : bergamothe | mardi, 06 avril 2010

Merci de cette page de poésie, toute en sensibilité et en transparence.
Bonne semaine et à bientôt.

Écrit par : Cath | mardi, 06 avril 2010

:-) J'aime beaucoup ce bleu qui donne des envies de ciel printanier, la bannière est très jolie... L'occasion de faire un p'tit coucou parce que je ne t'oublie pas :-)

Écrit par : Béné | mercredi, 07 avril 2010

Un petit coucou Enriqueta. J'espere que tu vas bien. Pas beaucoup de temps en ce moment, ou plutot depuis un bon moment. Grrrrr !!!!!!! Je suis venue t'envoyer de gros bisous !!!! a très bientôt

Écrit par : Lylipouce | jeudi, 15 avril 2010

Les commentaires sont fermés.