Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 mai 2010

Démon

Prométhée.jpg

Démon qui se love au coeur de mes tourments

Et s'abreuve à mes larmes en toute impunité

Démon qui s'insinue aux tréfonds de mon âme

Et depuis si longtemps que je suis asservie

Démon qui se nourrit de mes fausses promesses

De mes paris perdus, de mes renoncements

Démon qui se repaît de mes affres intimes

De toutes mes angoisses, de mes appréhensions

Démon de qui mon coeur ne peut se libérer

Sous ton joug mon corps ploie et descend aux enfers

Des profondeurs de mon chagrin

Je rêve de liberté

Je rêve sans y croire

Je rêve sans espoir

Je me connais trop bien.



 

Commentaires

Vaincre ces démons c'est le travail de toute une vie.

Écrit par : Solange | mardi, 25 mai 2010

Bonsoir,

Je songe en frissonnant à tous ces vilains démons que j'abrite dans mon âme (paresseux, gourmands...)... Pour les chasser tous, il y a du pain sur la planche. Un texte beau et profond.

Bisous,

Sandra

Écrit par : sandrasbz | mardi, 25 mai 2010

Veux tu que je t'envoie un exorciste ? Sourires... Joli poème !! Bises et bonne soirée !

Écrit par : patriarch | mardi, 25 mai 2010

On trebuche, on tombe, l'important est de ne pas rester par terre.
Nos démons nous suivent, il faudrait être plus tenaces...Ton poème va droit au coeur.
bises

Écrit par : marlou | mardi, 25 mai 2010

Magnifique démon Enriqueta... si je puis me permettre ! Un démon que l'on aime lire, bien à toi poétesse de talent signé jill

Écrit par : jill bill | mercredi, 26 mai 2010

"Je me connais trop bien..." Tu te connais debout aussi et pleine d'espoir...Ce sentiment qui nous échappe parfois ou souvent...c'est selon...mais il est toujours là.

Écrit par : khanouff | mercredi, 26 mai 2010

oh les beaux renoncements parfois...

douceurs à toi pour ce soir

Écrit par : mamalilou | mercredi, 26 mai 2010

c'est beau et triste à la fois

Écrit par : Floria | mercredi, 26 mai 2010

Rêver sans espoir , est-ce necore Rêver?
N'est-ce pas plutôt se bercer d'illusions pour s'endormir plus vite et passer à côté de sa vie ?
Il me semble que le rêve doit conduire à l'action et donc que l'espoir est indispensable....

Écrit par : gazou | jeudi, 27 mai 2010

Bonjour Enriqueta
Un très joli texte, douloureux à écrire mais apaisant sûrement aussi !
Bon week-end, bises, Lyly

Écrit par : lyly Jane | samedi, 29 mai 2010

Va-t-en Démon !

Écrit par : Béa kimcat | samedi, 29 mai 2010

Démon que nous devons toutes plus ou moins affronter.

Écrit par : elisabeth | samedi, 29 mai 2010

C'est un poèmetriste je trouve car la personne n'a plus d'espoir et la vie c,est l'espoir.
Bonne journée Enriqueta.

Écrit par : nadia-vraie | dimanche, 30 mai 2010

Tu as bien fait d'exprimer cette souffrance pour mieux renaître après, c'est ça l'essentiel, extirper ce qui nous empoisonne...
bises Arlette

Écrit par : Arlette Dame de coeur | samedi, 03 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.