Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 juin 2010

Une minute de silence

"Une minute de silence pour vous deux"

Texte écris en me servant des paroles des chansons de Daniel Balavoine et de deux chansons de Michel Berger pour France Gall "Evidemment" et "Plus haut".

 

DB.jpg

 

Depuis cette époque là*, il y a comme un goût amer en moi, un goût de poussière dans tout et la colère qui me suit partout. Evidemment, je danse encore sur les accords que j'aime tant mais pas comme avant. Tu m'as laissé plus orpheline qu'une orpheline** depuis que tu as joué les filles de l'air à cause d'un conard qui t'as forcé à prendre un hélicoptère. Pourquoi je vis? Pourquoi je meurs? Pourquoi je crie? Pourquoi je pleure? Moi aussi je lance le S.O.S d'une terrienne en détresse. Tous les cris, les S.O.S, partent dans les airs, dans l'eau laissent une trace dont les écumes font la beauté, pris dans leur vaisseau de verre les messages luttent mais les vagues les ramènent en pierres d'étoiles sur les rochers.

 La vie n'attend rien, que la mort au bout du chemin. Contre le passé il n'y a rien à faire, c'est comme une fatigue, un dégoût. A quoi ça sert de courir partout? Je garde cette blessure en moi, qui ne change rien, qui change tout. Et je cours, je me raccroche à la vie, je me saoule avec le bruit des corps qui m'entourent, comme des lianes nouées de tresses, sans comprendre la détresse des mots que j'envoi.

 


DB2.jpeg

 

Je n'ai pas choisi le début, je ne choisirai pas la fin de ma vie. Je ne suis pas une héroïne, mes faux pas me collent à la peau mais aujourd'hui la vie que je mène a guéri ma fragilité. L'amour me porte dans mes efforts, l'amour de tout délie du secret et face à tous ceux qui me dévorent, aimer est plus fort que d'être aimée.

 Moi aussi j'ai souvent souhaité partir avant les miens pour ne pas hériter de leur flamme qui s'éteind et m'en aller en gardant le sentiment qu'ils vivront éternellement. Il y a des silences qui disent beaucoup, plus que tous les mots que j' avoue et toutes ces questions qui ne tiennent pas debout.

 

DB3.jpg

 

Evidemment, je rie encore pour des bêtises comme une enfant, mais pas comme avant. Je voudrais voir le monde à l'envers, j'aimerais mieux être un oiseau. La Terre tourne, oh! Dieu que c'est beau! Tu m'as appris que l'amour ne s'arrête pas avec la mort.

 Plus haut, celui que j'aime vit dans un monde plus haut, plus haut que le vol des oiseaux, celui que j'aime vit dans un monde plus beau, bien au dessus du niveau des mots, dans un univers au repos et si je lui dis oui, il m'emmène avec lui. Moi aussi, je veux vivre, ou survivre, sans blesser tous ceux que j'aime, être heureuse, malheureuse, seule ou même à deux, mais vivre!


* Cette époque là : fin 1985, début 1986.

** Mon père est décédé deux mois avant Daniel Balavoine.

Commentaires

Bonsoir enriqueta, alors faisons silence ! Touchant ton écrit... douce nuit enriqueta signé jill

Écrit par : jill bill | vendredi, 04 juin 2010

C'est un très beau texte félicitations et passe une belle fin de semaine.

Écrit par : Solange | samedi, 05 juin 2010

Vivre sans oublier, mais vivre, comme un oiseau, c'est beau !

Écrit par : ABC | samedi, 05 juin 2010

Très beau texte très émouvant même si Balavoine me laissait indifférente. J'aime bien l'utilisation des paroles de chanson pour parler de ton chagrin et de cette période qui fut très difficile pour toi. Certainement que la peine de perdre "ton idole" a été amplifiée par le chagrin profond que tu ressentais à ce moment la.

Écrit par : Eglantine | dimanche, 06 juin 2010

j'aime bien France Gall et aussi les deux garçons et je crois que France a traversé des épreuves terribles comme beaucoup de monde bien sûr mais perdre son mari et son fils et avoir un cancer cela fait déjà beaucoup
Ton texte écrit avec les paroles de chansons est très poétique et d'une grande richesse
bisous

Écrit par : fransua | dimanche, 06 juin 2010

Bonsoir,

Que d'émotion en te lisant.... Et l'utilisation que tu as faite des paroles des chansons est surprenante, mais semble couler de source.
Bravo !
Gros bisous,

Sandra

Écrit par : sandrasbz | lundi, 07 juin 2010

Coucou me revoilà Enriqueta!

Merci de tes passages et commentaires laissés sur mon blog durant mon absence
Que je les aimais ces 2 artistes ! Tellement triste de penser qu'ils ne sont plus là

Bizzz

Béa kimcat

Écrit par : Béa kimcat | vendredi, 11 juin 2010

2 grands artiste parmi une génération de talents mais tu les as très bien mis en mots
Bisous

Écrit par : fransua | lundi, 14 juin 2010

des petites notes dans le coeur qui réchauffent... toujours...

Écrit par : bergamothe | mercredi, 16 juin 2010

Les commentaires sont fermés.