Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 juillet 2010

La routine scolaire

En Septembre, ça sent le papier recyclé

On est bronzé et reposé

On espère tout de cette année

Qui dit élève, dit professeur

Dit surveillant, dit directeur

En Octobre, on a déjà pas mal crié

Soleil et bronzage oubliés

Le prof s'énerve et crisse la craie

Qui dit livre, dit aussi cahier

Dit tout l'fourbi numérisé

En Novembre, trop de copies à corriger

On s'dit pourquoi je fais c'métier?

On aimerait tout recommencer

Qui dit élève, dit parent

dit réunion, dit que c'est chiant!

En Décembre, neige et conseils de classe

Douze heures par jour on s'exténue

Plus trop la force de se lever

Quit dit sonnerie, dit récré

Dit salle des profs et p'tit café

En Janvier, une overdose de vitamines

Nous permet d'retrouver bonne mine

Et l'envie d'les faire travailler

Qui dit ados, dit plein le dos

Des insolences, des grossieretés

En Février, on veut à nouveau y croire

On s'dope pour pas baisser les bras

Mais que dire seul face aux médias?

Qui dit collège, dit lycée

Joyeux bordel organisé

En Mars, on commence à baliser

L'ombre des exams pointe son nez

Pour nos têtes pas si blondes que ça

Qui dit jeunesse, dit liesse

Energie sans cesse répétée

En Avril, le soleil vient nous ranimer

On s'dit pourquoi je fais c'métier?

On cherche là où ça a foiré

Qui dit parler, dit se donner

Cordes vocales fragilisées

En Mai, pour finir les programmes avant l'été

Entre les ponts il faut sprinter

On prend un rythme accéléré

Qui dit école dit ras le bol

Le cycle est sans cesse redoublé

En Juin, on fait tous le bilan de l'année

On a rit et on a pleuré

On a l'été pour oublier...

Commentaires

Tu fais le bilan afin de partir heureuse en vacances. Tu as vidé ton sac dans ce poème et tu pars allégée. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | vendredi, 23 juillet 2010

Joli ton poème !!!! Bel après midi !!

Écrit par : patriarch | vendredi, 23 juillet 2010

Bonjour enriqueta, la complainte de l'enseignant... De nos jours c'est ça. !.. Autrefois métier gratifiant, il y avait trois personnages dans le village, le maire, le curé et l'instituteur... Tout fout l'camp, qui dit mômes ne dit plus têtes pleines mais têtes brûlées...quant aux parents no comment.... Si tu es dans la profession alors bons congés d'été bien mérités... sinon bonnes vacances estivales enriqueta.... beau billet, j'ai aimé te lire, bisous

Écrit par : jill bill | vendredi, 23 juillet 2010

Bonjour Enriqueta et oui le métier de prof n'est pas de tout repos, surtout de nos jours, fini le temps où les élèves avaient le respect et la crainte du prof, les parents de nos jours ont oublié d'expliquer aux enfants ce que veut dire le mot respect!

Joliment écrit (décrit) tes mots se sont posés avec justesse sur la page blanche qui, si souvent, était à l'école, angoisse et peur de ne pouvoir remplir!

Bisous, helene

Écrit par : helene | samedi, 24 juillet 2010

L'été pour oublier..et retrouver l'ardeur des commencements...mais il passe bien vite l'été

Écrit par : gazou | samedi, 24 juillet 2010

Bonsoir Enriqueta. Très jolie complainte de l'enseignant, qui arrive au bout du rouleau en fin d'année scolaire. je viens d'une famille d'instits et de profs et je connais. J'ai failli faire ce métier... Bisous

Écrit par : écureuil bleu | samedi, 24 juillet 2010

Tr;s bien écrit ton poème.Trouver tous ces mots,tu es bonne.
Bon dimanche Enriquetta et à bientôt.

Écrit par : nadia-vraie | dimanche, 25 juillet 2010

oh fort joli et à partager de suite avec ma troupe qui rentre de la piscine...
parfois ils oublient tout... (même leur slip sous le maillot de bain avant d'entrer dans l'eau, on a bien ri...)
ma tiote par contre est si pressée d'entrer au CP qu'elle remplie des lignes d'écriture avec des cursives... dès que j'ai le dos tourné, elle demande à sa soeur... "tu me mets un point pour commencer la lettre et un trait là où je dois pas dépasser?"
elle essaie de lire par dessus mon épaule
quand je lui parle, je vois dans ses yeux qu'elle réfléchit à autre chose qu'au message transmis en plus... puis elle ajoute "et rebond, on l'écrit avec un d au bout comme rebondir mais il est muet, c'est ça?"...°_°
dis, tu crois que c'est une extra-terrestre?
m'est avis qu'il va pas falloir réviser son rythme d'apprentissage à la rentrée, encore une qui va me faire une classe 2en1 de CP-CE1 .... je le sens gros comme une maison...

doux bisous du dimanche enfin lumineux

Écrit par : mamalilou | dimanche, 25 juillet 2010

C’est superbement écrit et c’est vraiment ça…Bravo à toi Poète Enriqueta !

Écrit par : Asl& | dimanche, 25 juillet 2010

Une révision de l'année très exact, bravo et profites bien du reste de l'été.

Écrit par : Solange | lundi, 26 juillet 2010

Je ne peux que comprendre ce parcourt, cette vie de l’enseignant même si je n’en fais pas partie...
Profites bien des vacances :)

Écrit par : khanouff | mardi, 27 juillet 2010

Alors j'espère que tu oublieras cet été les difficultés de ce métier qui nécessite une vraie vocation. Bisous

Écrit par : Eglantine | jeudi, 29 juillet 2010

Je n'aurais pas eu la patience d'être prof. Je préfère la relation "duelle".. et aider les familles et maintenant les étudiants. Ils sont plus difficiles qu'on ne le pense. Certains n'ont aucune éducation. Lol..
bonne journée de vacances. N'oublie pas. Ecrit. lol
clem

Écrit par : clémentine | vendredi, 30 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.