Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 octobre 2010

Des vraies valeurs...

Quand il est mort le poète, le monde entier pleurait mais quand il est mort le banquier tout le monde s'en moquait. Quand il est mort le poète, les larmes étaient sincères mais quand il est mort le politique c'était des larmes de crocodiles. Quand il est mort le poète, le monde entier pleurait mais quand il est mort le PDG tout le monde riait et chantait. Quand il est mort le poète,  il pleuvait mais quand il mourra Sarkozy, ce jour là sera ensoleillé et on fêtera la liberté.

06:57 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Je le pense aussi ....

Écrit par : patriarch | samedi, 02 octobre 2010

Bonjour Enriqueta, il fait de l'effet le Nicolas sur ta population qui râle de plus en plus... Mécontement gronde.... le peuple sort les frondes sur les pavés... Bien reçu ton message avant coureur....Bises à toi de jill

Écrit par : jill bill | samedi, 02 octobre 2010

dis moi Enriqueta c'est bientôt qu'il va faire soleil sur la France !!!
on ne demande pas sa mort mais qu'il s'en aille
loin loin de chez nous le Nicolas , chez les Roms par exemple pour qu'il sache comment on fait quand on n'a pas de son pays!!!!!!!!!!!
on va battre le pavé jusqu'à qu'il s'en aille mais je le crois bien agrippé au rideau le petit
au fait tu sais qu'à l'Elysée ils ont change toutes les ustensiles de cuisine
ils en ont juste gardé deux
le petit faitout et la grande sauteuse!!!!!
sur ce bisous
je m'en vais voir si j'ai encore quelques euros à dépenser pour manger !!!
je repasse plus tard
amtealty

Écrit par : amtealty | mardi, 05 octobre 2010

bon bon, ben, c'est dit....
son coeur est déjà sec et cassant comme une branche morte... ya t-il un espoir que ça s'arrange...

Écrit par : mamalilou | samedi, 09 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.