Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 octobre 2010

Philibert et Ernestine (1 sur 4)

Philibert, en bon ange gardien qui se respecte, accompagnait comme il se doit son humain : Paulin Billon, un homme généreux et honnête qui faisait face avec courage aux aléas de la vie. Il était marié à Roseline depuis 15 ans mais leur couple n’était pas heureux. Roseline avait des aventures et rêvait d’un ailleurs au soleil. Ils vivaient au Touquet, Paulin aimait la mer du Nord aux multiples visages, il aimait le vent et les grosses vagues, les reflets opales des ondes et les dunes de sables, tandis que Roseline rêvait de mers tropicales. Philibert ne s’entendait pas du tout avec l’ange gardien de Roseline, un certain Raoul, peu causant et plutôt du genre " règlement-règlement ", alors que Philibert avait l’habitude de prendre des libertés avec les lois divines, ce qui lui avait déjà valu plusieurs réprimandes de la part de Saint-Pierre.

Ce jour-là Philibert accompagnait Paulin à la piscine d’Etaples pour le cours de sa fille Julie, âgée de 11 ans, quand il tomba né à né avec Ernestine, un ange gardien qu’il avait bien connu et qu’il aimait beaucoup. Ernestine et lui avaient déjà vécu toute une vie d’humain côte à côte, lorsqu’ils s’occupaient de Rodrigue et d’Odette, deux grands amoureux qui s’étaient aimé passionnément pendant soixante ans à Toulouse, au siècle précédent. La mort de Rodrigue et d’Odette, survenue ensemble, avait mis fin à une belle histoire et à l’attachement particulier de Philibert et Ernestine. Ernestine fut également enchantée de retrouver Philibert, elle accompagnait une femme, Emma Abelle qui emmenait son fils Jules, âgé de 11 ans à la piscine. Emma vivait maritalement avec Adrien mais elle n’était pas très heureuse. Adrien était un homme froid qui avait du mal à montrer ses sentiments tandis qu’Emma rêvait de tendresse et de déclarations amoureuses. Emma n’avait pas beaucoup de chance en amour, Adrien était le sixième homme de sa vie et parfois elle se prenait à rêver au septième, celui qui serait l’homme du reste de sa vie.

(Ma participation au jeu de Jill Bill)

10:00 Publié dans Nouvelle | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bonjour enriqueta...Merci beaucoup pour ce premier chapitre de Philibert, une vie d'ange gardien.. Une ID qu'elle est bonne... J'apprécie ton travail pour la cour de récré...Bisous de m'dame JB , bon lundi, à bientôt......

Écrit par : jill bill | lundi, 18 octobre 2010

Figures toi que j'ai un ange gardien, depuis mai 2004. Et oui...;sourires !

Écrit par : patriarch | lundi, 18 octobre 2010

C'est un plaisir de faire leur connaissance, la vie des anges est surprenante.

Écrit par : Solange | lundi, 18 octobre 2010

héhé, j'aime bien le terme d'"homme de sa vie"... parfois l'homme de sa vie est constitué de tous ceux qu'on a rencontrés.. :o))
et qui nous aident à construire la femme de notre vie et son homme intérieur... :)
bisous d'androgyne intérieur et son indissociable ange...
mais c'est ce que nous sommes tous quand on apprend à se redécouvrir
des anges, des androgynes spirituels...
belle nuit à toi

Écrit par : mamalilou | mardi, 19 octobre 2010

J'aime bien "l'homme du reste de sa vie". La dernière fois que j'ai connu l'amour j'ai cru que c'était lui. Il s'appelait Philippe...

Écrit par : écureuil bleu | vendredi, 22 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.