Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 novembre 2010

Houellebecq et moi (2)

A qui pensez-vous en lisant ces lignes?

« Ecoutez ça quand il (Tocqueville) parle de Lamartine! Ouh là là, qu’est-ce qu’il lui met, à

Lamartine! Il lut, d’une voix agréable et scandée :

« Je ne sais si j’ai rencontré, dans ce monde d’ambitions égoïstes, au milieu duquel j’ai vécu, un esprit plus vide de la pensée du bien public que le sien. J’y ai vu une foule d’hommes troubler le pays pour se grandir : c’est la perversité courante; mais il est le seul, je crois, qui m’ait semblé toujours prêt à bouleverser le monde pour se distraire. »

(…)

L’ambition, la convoitise, il peut comprendre; mais un tel tempérament de comédien, un tel mélange d’irresponsabilité et de dillettantisme, il en reste pantois. Ecoutez aussi juste après :

« Je n’ai jamais connu non plus d’esprit moins sincère, ni qui eût un mépris plus complet pour la vérité. Quand je dis qu’il la méprisait, je me trompe; il ne l’honorait point assez pour s’occuper d’elle d’aucune manière. En parlant ou en écrivant, il sort du vrai et y rentre sans y prendre garde; uniquement préoccupé d’un certain effet qu’il veut produire à ce moment là… ».

 "La carte et le territoire" Flammarion

10:32 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

je pense toujours au même..... mais j'en ris car il ne mérite pas une telle attention.....

Bises et belle soirée.

Écrit par : patriarch | dimanche, 21 novembre 2010

Il ne lui fait pas de cadeaux.. la jalousie fait naître la haine. Pas beau.. comme aujourd'hui entre certains auteurs. Beaucoup.
Merci de ton com.
Pour répondre
Il faudrait que tu écrives au Président du Conseil Général
2 tu vas voir un élu ou le Marie de ta commune..
3) tu fais des relances à la Préfecture. En tant que prof. tu es prioritaire par la Préfecture..
bisous
clem

Écrit par : clementine | dimanche, 21 novembre 2010

C'est toujours déplaisant quelqu'un qui sent le besoin de descendre les autres pour se remonter.

Écrit par : Solange | lundi, 22 novembre 2010

C'est toujours déplaisant quelqu'un qui sent le besoin de descendre les autres pour se remonter.

Écrit par : Solange | lundi, 22 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.