Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 mars 2011

Mon coeur a emporté par mégarde

"Elle est rapide et court plus vite que le vent.
Impétueuse, elle se gonfle au passage, s’enfle
Comme l’eau d’un torrent lorsque fondent les glaces.
Elle a des milliers d’yeux qui regardent partout,
Des milliers d’oreilles (...)
Et des bouches… des bouches énormes qui chuchotent ou qui crient,
(...) la rumeur, plus forte qu’une hydre,
A sans cesse des têtes qui repoussent
(...)"

Sandrasbz

Anastasie

Je me prénomme Anastasie

Et j'ai une petite manie

Qui me donne quelques soucis

Vivre avec moi est un défi

C'est pire qu'une épidémie.

 

Je me prénomme Anastasie

Et j'ai une petite lubie

Je suis sujet de plaisanterie

A cause d'elle on me charie

Car je sème la zizanie.

 

Je me prénomme Anastasie

Me cotoyer est une folie

Car c'est une vraie pathologie

Qui ne laisse personne à l'abris

Révéler ce secret, que nenni!

 

 

lundi, 28 mars 2011

La vie en rose.

cantonales-carte.jpg

11:49 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (3)

dimanche, 27 mars 2011

Le goût de l'excès

elizabeth-taylor.jpg

Elisabeth Taylor 1932 - 2011

Le goût de l'excès pour une vie de passions

"Ne pas exprimer sa douleur au compte-gouttes ni la payer à crédit avec des intérêts astronomiques"

"Le mariage, c'est comme le menu des restaurants : il faut attendre la digestion pour savoir si on a fait le bon choix"

22:35 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (1)

samedi, 26 mars 2011

Bleu

Bleu le ciel qui regarde nos destinées, bleu intense des étés sans nuages, bleu-nuit aux étoiles qui veillent.


                                               Bleubleu.jpg

Bleu l'océan où naquit la vie, bleu marine des nefs chagrines, bleu outremer des navires solitaires.

 

Bleu-oc-anique.jpg

 

    Bleus, les bleuets et les fleurs de Queneau, muse des poètes, berceaux de nos tourments.

Num-riser0007.jpg

            Bleus, les mots qu'on dit avec les yeux, au nouvel amoureux qui règne sur nos cieux.

 

                                          Pour le jeu d'Auryne, autour de la couleur.

 


 

mercredi, 23 mars 2011

Prosper

Prosper voulait recoller les morceaux mais il n'avait pas assez de colle. Alors il a trié ce petit tas de morceaux d'amour, il en a pris les plus beaux et il les a mis dans son coeur. Et depuis il se promène avec un coeur qui fait "gling, gling", c'est comme le bruit des billes dans la poche d'un enfant. C'est pour cela qu'il sourit tout le temps, car il entend son coeur qui fait "gling, gling" et sa vie est devenue une récréation.

Pour le jeu de Jill Bill.

samedi, 19 mars 2011

Cantonales

Sarko1.jpg

Nucléaire.jpg

 

18:11 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (3)

Mon capteur de rêve

Evadée d'un bien mauvais sommeil

Je pose la main sur ton coeur qui bat

Toi, tu es mon capteur de rêves

Tu éloignes d'un sourire les illusions inoportunes

Tu repousses jusqu"aux confins les vibrations ténébreuses

Tu y exiles les idées noires et les angoisses

Et tu chasses d'un mot les larmes à mes paupières

 

A tes côtés, chaque éveil est clarté

Toi qui préserve les tendres songes de la nuit

Toi qui garde mes promesses lunaires

Toi qui veille sur mon fragile repos

Toi qui protège la flamme de l'espérance

Quand m'envahit le crépuscule

Et jusqu'aux premières lueurs de l'aube

Ton doux visage est mon fanal

Toi, tu es mon capteur de rêves.

 

mercredi, 16 mars 2011

Nous sommes tous des Japonais

Voici un poème que j'ai écris en 2006 quand on a commémoré les 20 ans de Tchernobyl. je le publie à nouveau en hommage aux Japonais qui donnent leur vie pour sauver leur peuple et davantage, en essayant d'arrêter cette catastrophe nucléaire.

 

Je suis un liquidateur

J'ai donné mon âme et mon coeur

Pour que vous ayiez une vie

Qui se souviendra de mon nom?

Qui n'ornera aucun fronton

Puisque mon sacrifice on nie.

Dans un confort tout électrique

Que vante la publicité

Du nucléaire à la télé.

A Tchernobyl, il y a 20 ans

Ce fut un avertissement

Dont vous n'avez pas tenu compte.

Moi, je suis un liquidateur

J'ai donné mon âme et mon coeur

Pour que vous ayiez un sursis.

Qui se souviendra de mon nom?

Quand viendra l'heure d'Armaguedon

Sur Terre disparaîtra la vie.

nucléaire.jpg


10:31 Publié dans Ethique | Lien permanent | Commentaires (9)

Wivine

patricia folledingo.jpg

 

Wivine c'est pas ma cousine, Wivine c'est pas ma copine, Wivine c'est pas ma voisine...regardez-la qui se débine! Jill Bill!!! Cours après cette coquine!!!