Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 avril 2011

Papillon

Papillon sur mon coeur, ta main toute douceur, se pose

Arrimé à mon corps, rythme, ton souffle fort, caresse

Ta peau sur mes lèvres, le goût de la fièvre, encore!

Tenace présence, imprégnée d'absence, songe...

Ton regard embrasé, un sourire partagé, bonheur.

 

(Mes participations au jeu d'Evy)

 

 

Je ne suis qu'un papillon

Et mes journées sont comptées

Vous les humains dont la vie

Est longue comme l'infini

Vous ne pouvez pas connaître

De ma vie l'intensité.

Moi, je vais à l'essentiel

Juste en un battement d'ailes

Sans toutes vos circonvolutions

Vos guerres et vos trahisons

Car au coucher du soleil

On me coupera les ailes.

 

Commentaires

La vie des papillons est si brève, comme celle des cigales.
Je vois que tu as toujours très envie d'écrire. Les résultats sont touchants. Merci Enriqueta. Bon week end pascal.

Écrit par : elisabeth | samedi, 23 avril 2011

Merci pour ta (futur) participation à mon défis sur l'alphabet
joli papillon à la vie éphémère
j'espère que tu as passé de bonnes fêtes pascales

Écrit par : Auryne | vendredi, 29 avril 2011

Les commentaires sont fermés.