Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 juillet 2011

La beauté

La beauté que je préfère est toute intérieure

C'est le verbe et l'humour qui vont me faire craquer

La générosité et la bonté de l'âme

Et les visages peu lisses des hommes préoccupés

Qui sont tombés un jour et se sont relevé

Toute beauté superficielle me laisse de marbre

Les jeunes aux pectoraux musclés ne me font pas vibrer

C'est la beauté des laids qui me fait chavirer

Un rire qui croque la vie, un sourire malicieux

Voilà la seule beauté qui peut tout emporter.

 

(Pour le jeu d'Evy)

Commentaires

c'est très juste ce que tu écris...... bel après midi;

Écrit par : patriarch | samedi, 16 juillet 2011

Comme tu as raison et pourtant... Notre siècle ne sait faire que l'éloge à la jeunesse du corps... Merci pour ce joli texte ! Bon W-E à toi Jill

Écrit par : jill bill | samedi, 16 juillet 2011

vrai de vrai le jeunisme et la beauté aux codes actuels sont les priorités de notre temps et pourtant pourtant j'ai du mal à me détacher de la beauté artistique affublée de mes propres critères, très larges sois en sûre. Je suis une esthète faut crooire, esthète de petite envergure et de peu de connaissances.... mais cela me pose néanmoins qqs pbs!

Écrit par : lomi lomi | samedi, 16 juillet 2011

voilà une merveille, que j'ai plaisir à dévorer, d'un sourire réconforté
douce nuit à toi

Écrit par : mamalilou | dimanche, 17 juillet 2011

C'est une bonne définition de la beauté. Bravo.

Écrit par : Solange | lundi, 18 juillet 2011

Bonjour

Comme c'est vrais ce que tu dit moi aussi je trouve que la beauté et ce qu'on a dans le coeur je t'es rajouté au défi passe une bonne journée bisous evy

Écrit par : Evy | jeudi, 21 juillet 2011

Ton texte est à méditer ... Et moi je partage une page croquante et craquante :

http://auplaisirdemairym.over-blog.fr/article-petit-bout-d-homme-78854878.html

Écrit par : MaiRym | dimanche, 31 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.