Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 septembre 2011

Je pars...

 

 Nouveau jeu (01/09) sans limite de temps et ouvert à tous.

Publiez votre participation sur votre blog et prévenez-moi en commentaire.

Ecrivez un poème ou une prose, ou faites un visuel sur le thème du départ...contenu dans la chanson de Nicolas Peyrac "Je pars" ou dans celle d'Anggun "Je partirai" ou dans celle de Julien Clerc "Partir".

Qui n'a jamais rêvé de tout larguer et de partir du jour au lendemain?

Vous pouvez vous servir de certaines phrases de ces chansons (mais vous n'êtes pas obligés) :

* Je pars...je partirai (ou tu pars...)

* Je tire un trait, je ferme la valise...

* Cette fois-ci je mets les voiles...

* Voyage au long cours...

* Des allers-retours... 

____________________________________________________________________________________

Les 15 participations : Coockers...Aile...Solange...Laura...Coockers2...Moi...Lomi Lomi...Malika...Jill Bill...Charlie...Coockers3...Coockers4...Moi 2 ... Léna...Moi 3...

__________________________________________________________
Nicolas Peyrac - Je pars par peter95000

Je pars Le vol de nuit s'en va Destination Bahia Buenos Aires ou Cuba
Je pars Prends soin de l'Opéra De la rue des Lilas
Dis-leur que cette fois Je pars

Je tire un trait je ferme la valise
Destination Zagreb via Venise
Je souffle la bougie Je me dessine une folie
Les doigts croisés sur l'infini Je dis salut
Et peut-être qu'un jour Je serais de retour
Qui peut me dire comment L'exil vient aux errants ?

Je t'aimais bien, je garde ta tendresse
Elle me tiendra chaud le temps qu'il me reste
J'ai la gueule trop pâle Qui rêve de lune et d'étoiles
Cette fois-ci je mets les voiles Je dis : "Bon vent"
Et peut-être à demain N'oubliez pas frangin
Je change de chemin Je change de beau temps

_______________________________________________________


Anggun - Je Partirai (Clip Officiel) par Warner-Music

Des larmes de sel Voyage au long cours

L'amour et la mer L'écume de nos jours

Nos années lumières Parties en poussières

Des allers-retours Autour de la terre

Je partirai Revisiter

Je partirai Ne rien garder

Que le meilleur De nos deux coeurs

Je partirai Toucher le soleil

Quitter la fortune Tomber et puis renaître

Descendre de la lune Amour éphémère

Eternel retour De nom des légères

Avant les beaux jours Je partirai

Comme un secret Me releverai (...) 


CLIP JULIEN CLERC PARTIR LIVE TV CHANSON... par kirivalse

Commentaires

reviens nous tout de même...... Sourires

Écrit par : patriarch | mercredi, 31 août 2011

Je vais y penser si l'inspiration vient...

Écrit par : Solange | mercredi, 31 août 2011

Bonsoir Enriqueta,
Je suis de retour après des moments de hauts et de bas.
Finalement je me retrouve, je secoue les restes des vieux démons et je reprends le chemin de l'écriture et du partage.
Voilà, si tu veux toujours de moi pour ces mots offerts en partage que je n'ai pas oublié, je serai la plus heureuse des Charlie de la terre entière.
Je te dépose doucement mais sincèrement mes bisous du soir.

Écrit par : Charlie | mercredi, 31 août 2011

J'ai déjà une idée
bonne rentrée
moi, je démarre aujourd'hui par un mi-temps
bisous

Écrit par : laura | jeudi, 01 septembre 2011

Bonsoir Enriqueta... Un beau thème pas évident mais tentant, qui n'a pas rêvé... jette le premier mot..... ! Jill

Écrit par : jill bill | samedi, 03 septembre 2011

Bonjour Enriqueta ....

Sur mon blog ma participation...
Bon dimanche C...@plus

Écrit par : coockers | dimanche, 04 septembre 2011

Bonsoir !
Après un long moment sans grande inspiration, je retrouve tes jeux, et avec un thème qui m'inspire énormément.
Voici ma participation, à vif, sans réflexion.
http://scarabeo.over-blog.com/pages/je-pars-5698331.html

Bonne soirée
Aile

Écrit par : Aile | dimanche, 04 septembre 2011

Bonjour Enriqueta, j'ai mis ma participation sur mon blogue.

Écrit par : Solange | lundi, 05 septembre 2011

Ma participation à l'instant sur mon blog

Écrit par : laura | mardi, 06 septembre 2011

Merci
Une de tes 2 interprétations est la bonne
bonne journée

Écrit par : laura | mercredi, 07 septembre 2011

A peine de retour de vacances et déjà envie de se faire la malle ? sourires. Vaste sujet ... et une vraie envie qui me prend souvent sans que je puisse la satisfaire ...
Merci en tous cas pour cette nouvelle bonne idée

Écrit par : Jeanne Fadosi | samedi, 10 septembre 2011

Bonjour,
J'ai publié ma participation sur mon blog. Bonne soirée.

Écrit par : Malika | samedi, 10 septembre 2011

Je pars,


Je fus une enfant aimée,
Sûrement,
Mal aimée certainement.

Je fus une femme aimée,
Sûrement,
Mal aimée certainement.

Je fus une mère aimée,
Clairement,
Mal comprise assurément.

Je me suis aimée,
Certes,
Mal aimée certainement.


La vie va,
Je m'y suis étourdie,
Je m'y suis ennuyée,
J'ai beaucoup pleuré,
beaucoup ri,
Aussi.
Viva la vie,
La vie va.

La vie va
Là ou je ne veux pas.
Peau de chagrin qui s'appesantit,
Velin de soie qui se réduit.

Tu vas vivre encore de belles choses!
Me dit-on.
Mais valent-elles vraiment
Face à la quiétude du néant?
Trop lâche pour m'y jeter,
Trop peur de m'y abandonner.

Alors partir,
Ne plus revenir.
Faire fi de votre inquiétude,
Fuir votre chagrin,
Que je saurai ne pas être feints,
Amère revanche de votre fuite,
De votre cécité à mon encontre.
Ne donner aucune réponse à votre questionnement,
Trop tardif,
Trop tout,
Tellement si.
Tellement tant.

A toi l'homme,
Scotché à ton travail,
Toujours portant beau,
Hahaha,
Rires aux uns,
Hahaha,
Rires aux autres,
Hahaha.
La porte de la maison se referme,
Le ballon se dégonfle.
Pfffffffft.
Le maître du jeu coupe les ficelles du pantin.
Il s'effondre alors.
Il râle,
Il rage,
Il s'essouffle,
Il souffle,
Ses ronflements mêmes
Ne sont que soupirs.
La vie va
Là ou je ne veux pas.
Peau de chagrin qui s'appesantit,
Velin de soie qui se réduit.


Je regarde derrière moi,
Je regarde devant moi,
Qu'y vois-je sinon moi?
Qu'une coquille vide de vie
Qu'une écale pleine de sens incompris
Q'une mue pleine de rêves inassouvis,
Qu'une exuvie de papier cigarette
Trop facilement inflammable.

Cendres de vie,
Qui par une douce risée
S'envoleront sans laisser de traces.
Pfffffffffft.

Boniche pas même troussée,
Meuble pas même ciré,
Argenterie pas même protégée,
Je suis tout et rien à la fois.
Je fus une femme aimée,
Sûrement,
Mal aimée certainement.

Femme,
Fière d'être
Détestant l'être.
Femme,
Fière d'elle
Détestant l'elle.
Méandres de mon coeur
Obscurs tréfonds
Qui m'enlisent dans le déni
De ce que je suis.
Je regarde derrière moi,
Je regarde devant moi,
Qu'y vois-je sinon moi?
Qu'une coquille vide de vie
Qu'une écale pleine de sens incompris
Q'une mue pleine de rêves inassouvis.

Rêve inassouvi,
Rêve d'exellence
Jamais atteint.
Etrange être me voilà.
Je sais ce que je vaux,
Je sais ce que je ne suis pas.
Femme,
Fière d'être
Détestant l'être.
Femme,
Fière d'elle
Détestant l'elle.

Enfant nourrie de clichés,
Femme à marier,
Femme au foyer.
Enfant révoltée
Qui jamais n'a dessiné
De charmant prince dans sa vie.
Femme prise au piège,
Femme effacée,
Femme comme il faut.
Il faut que,
Y'a quà faire,
Y'a qu'à dire,
Jacques a dit.
Femme a dit c'la suffit.

Enfant aimée,
Sûrement,
Mal aimée certainement.
Assez mal aimée
Pour trop aimer son image rêvée,
Assez mal aimée
Pour trop repousser son Elle à elle.


Alors partir
Pour ne plus revenir.
Et retrouver son Elle à elle.
Cligner des yeux
Entrevoir au loin son rêve.
Ne jamais l'atteindre,
Mais au moins lui dire Adieu,
Enfin.

Alors partir
Pour ne plus revenir.
Et retrouver son Elle à elle.
Cligner des yeux
Entrevoir au loin son rêve.
Ne jamais l'atteindre,
Mais au moins lui dire merci.

Ce n'est pas rien.

Écrit par : lomilomi | dimanche, 11 septembre 2011

Partir

Dieu comme la valise est lourde,
Lourde de moi.
Je m'y suis pliée,
Mon âme y est compressée,
Mes souvenirs s'y étalent
Y prennent toute la place.

Partir ne plus revenir
Oublier.
Et je m'accroche à eux,
Ma bouée,
Ma planche de salut,
Mes sourires,
Mes rires,
Mes langueurs.
Témoins de mon incohérence
Ils me font douter.

Ziiiiiiiiip.
Je glisse la fermeture éclair,
Vite fermer.
Clic.
Bruit sec du cadenas
Qui m'extirpe du doute.

Ne pas se retourner.
Fermer la porte à clef.
Clef dans la poche.
Terrible habitude.
Je reviens sur mes pas,
Hésite face à la boite aux lettres.
Geste décisif qui scelle la page qui tourne.
Laisser un mot?
Non.
Plus le temps,
Pas le temps,
Pas envie,

Si,
Envie,
Celle de faire souffrir l'autre.

Je me sens sale,
Je n'aime pas Elle,
Femme charnière
Femme en devenir
Femme vile.
Je n'aime pas celle là.

Là,
A mes pieds ,
Des feuilles d'arbre.
Cordiformes dit-on.
Gingko Biloba je crois.
Ginko biloba:
Arbre millénaire,
D'or pour le sang,
D'argent pour la mémoire.
Ai-je besoin de vivre si longtemps?
Ai-je besoin d'aviver mes souvenirs?
Quel signe y voir.
Je prends quelques feuilles,
Six je crois,
Six comme ma famille restreinte,
Je les tresse,
Les entremêle,
En déchire une en son milieu.
Coeur brisé qui s'effondre.
Dans la boite
Je glisse le tissu végétal.
Puis la clef.
Comme un écrin son bijou,
Il la reçoit dans un silence amorti.

Écrit par : lomilomi | dimanche, 11 septembre 2011

Voilà Enriqueta le texte est chez moi ce jour ! Belle journée de la part de JB

Écrit par : jill bill | mardi, 13 septembre 2011

Bonjour Enriqueta,
Ma participation est sur mon blog.
Je te souhaite une très bonne journée.
Bisous

Écrit par : Charlie | mercredi, 14 septembre 2011

MON nouveau poste à 1/2 temps pour la 1 ere fois... pour un an ... mais bof...

Écrit par : laura | mercredi, 14 septembre 2011

ma participation est sur mon blog........titre: il est parti........c'est une participation triste mais la vie est comme ça parfois

Écrit par : lena | samedi, 17 septembre 2011

Bonjour Enriqueta. Si je trouve l'inspiration sur ce thème je viendrai te le dire. Bisous

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 18 septembre 2011

rhoa julien clerc et nicolas peyrac... que de souvenirs!!!
doux bisous à toi, merci pour ce "départ" si bien brossé...

Écrit par : mamalilou | mardi, 20 septembre 2011

Je ne participe pas mais je préfère la chanson de Julien Clerc parce que j'aime Julien Clerc. Je suis désolée mais je n'ai plus le temps de rien. J'écris mon 6ème livre entre midi et deux, seul moment où j'ai la tête disponible pour ce genre de choses..... Bon week end à toutes et à tous.

Écrit par : elisabeth | samedi, 01 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.