Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 24 septembre 2011

Ailleurs

J'ai         envie, j'ai besoin d'un ailleurs

La           peau tatouée de spleen, de douleurs

Gueule    d'or et d'azur, mon blason

Trop       peu vouloir, ce fut mon démon

Pâle,       en digne fille de l'ombre

Qui         se perd, désespère et sombre.

Rêve        de voyage qui me tient

De           l'aube jusqu'au chagrin

Lune        qui me berce, me rassure

Et          promet le bonheur en bordure

D'           une âme très solitaire

Etoiles    en dais imaginaire.

 

"J'ai la gueule trop pâle, qui rêve de lune et d'étoiles" Nicolas Peyrac "Je pars".

 

03:04 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Joli exercice..... belle journée. Bises

Écrit par : patriarch | samedi, 24 septembre 2011

Bonjour,
La phrase accrocheuse de N.Peyrac est forte de contraste (gueule versus rêve et pâle - étoile), j'adore ! De plus, tu y as rattaché tes mots, en gardant l'esprit premier, ce qui en fait une belle réussite ... Bravo !
Valdy

Écrit par : valdy | samedi, 24 septembre 2011

Ah oui... J'aime beaucoup ta façon de procéder avec la phrase de Nicolas ! Bon W-E Enriqueta... Jill

Écrit par : jill bill | samedi, 24 septembre 2011

Quel exercice!

Écrit par : lomilomi | dimanche, 25 septembre 2011

oh yess!! belle facture!
doux bisous qui n'en veut point trop aussi...

Écrit par : mamalilou | dimanche, 25 septembre 2011

Une idée très originale de mettre une phrase en poésie - bravo !!!
Monelle

Écrit par : Monelle | dimanche, 25 septembre 2011

Un exercice talentueux !Bonne soirée

Écrit par : mamylilou | dimanche, 25 septembre 2011

merci pour la visite!!!!!!!!

Écrit par : annielamarmotte | lundi, 26 septembre 2011

une étrange manière de faire un acrostiche mais c'est très original
bisous

Écrit par : fransua | vendredi, 30 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.