Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 septembre 2011

Mon coeur a emporté par mégarde

 

"Devant l'océan désert

 

Un soleil pâle se libère

 

(...)

 

La mer oublie sa colère

 

Devenue légendaire

 

(...)

                                                Le vent courbant la bruyère

Te prend pour une étrangère

 

(...)"

 

 

                                                                  Elisabeth

Commentaires

Merci beaucoup, je suis passée par hasard ce soir et tu as repris quelques vers de mon poème. Je ne m'en doutais pas. Merci encore Enriqueta !

Écrit par : elisabeth | mercredi, 28 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.