Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 mars 2012

Télécommande

S'il y avait une télécommande, à la vie

Mon patron, je le zapperais, à l'envi

Et toutes les têtes de con, aussi

Je ferai pause sur ton regard chéri

Et puis replay sur nos étreintes bénies

Avance rapide à chaque moment souci

Ou je couperais le son pour un non, pour un oui

Je changerai de chaîne chaque fois que je m'ennuie

Je pourrais voyager tout là-bas ou ici

Sur Terre ou dans le temps, l'univers infini

Cette télécommande là, je ne la perdrai pas, promis!


(Pour Mille et Une)

mercredi, 28 mars 2012

Vital

Vital est un menteur invétéré

Jamais il ne dit la vérité

Mais quand des promesses il jette au pilon

Hélas, ce n'est jamais pour de bonnes raisons

 

La peur rend un mensonge excusable

Ou pour éviter la peine d'un ami

Mais pour expliquer les vices de son esprit

Il n'y a rien que de très contestable

 

Dans les médias, pourris à l'excès

Ses faux témoignages auraient peu de succès

Car notre époque ne sait plus distinguer

Les mensonges , de la vérité

 

En menteur adroit et subtile

Il sait déguiser et jubile

Ne croyez pas qu'il se borne à l'omission

Car ses couleuvres sont de vastes légions

 

Vital, c'est le diable en personne

Quand il se met à l'oeuvre, il trône

Et ne comptez pas sur lui pour avouer

Qu'il est un fieffé menteur éhonté

 

(Pour le jeu de Jill Bill)

samedi, 24 mars 2012

Printemps

Dans ce charmant jardin aux parfums captivants

Une belle se fait conter fleurette par un galant

Et tandis qu'il bourdonne ainsi allègrement

Elle rêve au bruissement de son coeur de crépon

 

Elle fait semblant de croire à ce gazouillement

Il se prend pour un roi, un chevalier d'antant

Ils musardent gaiment, ils flânent allègrement

C'est le printemps des fleurs et des jolis jupons.

 

(Pour le jeu d'Odeteff)

jeudi, 22 mars 2012

Jeudi en poésie

Ma (pas) participation (pas) pitoyable (?)

 

Je ne trouve pas ça raisonnable

Nous demander d'écrire sur le sable

Et de trouver des rimes en pa!

 

Nounedeb a du pêter un câble

C'est pourtant un capitaine affable

Que jusqu'à présent je trouvais sympa!

 

J'ai essayé d'écrire une fable

Mais mon encre a séché sur la table!

Et je dois faire mon mea culpa!

 

Alors tout ça me court sur le râble

Les Croqueurs sont-ils des gens intraitables?

Vont-ils se fâcher pour ce mauvais pas?

 

;-))     ;-))     ;-))     ;-))     ;-))

 

                                             (Pour Nounedeb et les Croqueurs de mots d'OB)

 

mercredi, 21 mars 2012

Les enfants tombent

Les enfants tombent

Les enfants tombent le Lundi

Enfant d'Afrique ou bien d'Asie

D'la rue d'en face ou de Lybie

Enfant d'hier ou d'aujourd'hui

De Toulouse ou de Varsovie

Les enfants tombent sans un cri

Enfant soldat que l'on oublie

Shiro, Sarah, Iqbal Massih

Dans un tunnel, en Helvétie

Dans un décors de tragédie

Les enfants tombent les jours de pluie

Demain, pas d'école pour lui

Puisqu'a expiré son sursis

Mon enfant tombe et c'est la nuit

Du monde explose la folie

Les enfants tombent ici aussi.

dimanche, 18 mars 2012

Moi je veux vivre...


Mylene Farmer - Du Temps (Clip Officiel) [HD... par wonderful-life1989

ça vous inspire?

Alors à vous d'écrire... Et laissez-moi un commentaire pour me signaler votre participation.

Nouveau jeu (02/01) sans limite de temps et ouvert à tous.

Les 10 participations : Laura...Jill Bill...Saphir Electra...Solange...Eglantine...Moi ...C comme Corinne...Léna...Odeteff...

Missnefer 13500...

samedi, 17 mars 2012

L'amour sur moi posa ses ailes

L'amour sur moi posa ses ailes comme un secret pour me veiller

Comme une blanche demoiselle, naissance du jour dévoilée

L'amour sur moi posa ses ailes comme des bras pour me bercer

Dissimulée sous une ombrelle, une âme prête à s'envoler

 

L'amour sur moi posa ses ailes, à l'aube d'un songe délavé

Infime vie qui s'émerveille, l'amour soudain m'a rassemblée

L'amour sur moi posa ses ailes, quand vint la grâce inespérée

Coeur en folie, rythme rebelle, en signe d'alliance renouvelée.


(Mars 2008)

jeudi, 15 mars 2012

Jeudi en poésie

 

Chaussure bleue.JPG


Derrière chez moi, savez-vous quoi qu'y a ? 

Y'a une plage, la plus jolie des belles plages,

Petite plage derrière chez moi

Et sur cette plage, savez-vous quoi qu'y a ?

Y'a une godasse bleue, la plus jolie des godasses

La godasse sur la plage

Petite plage derrière chez moi

Et dans cette godasse, savez-vous quoi qu'y a ?

Y'a une baleine morte, la plus jolie des baleines

La baleine dans la godasse,

La godasse sur la plage

Petite plage derrière chez moi

Et dans la baleine, savez-vous quoi qu'y a ?

Y'a du pétrole, le plus joli des pétroles

Le pétrole dans la baleine

La baleine dans la godasse

La godasse sur la plage

Petite plage derrière chez moi

C'est un dépôt d'ordure la plage derrière chez toi

C'est un dépot d'ordure, n'y allons pas!

 

(Inspiré par la chanson des Charlots "Derrière chez moi")

 

Pour Nounedeb et les Croqueurs de mots d'OB.

 

 

mercredi, 14 mars 2012

Raoul

Raoul, il est pas du tout cool

Les emmerdeurs lui foutent les boules

Et les politiques le saoulent

Car la connerie le rend maboule

Il vitupère, il débagoule

Il pulvérise à coups de boule

Ses ennemis ont la chair de poule

Rien qu'en entendant le nom de Raoul


(Pour le jeu de Jill Bill)


Les tontons flingueurs - Mais il connait pas... par bd-blogeur

samedi, 10 mars 2012

Une bouteille à la mer

Dimanche nous jetterons ensemble une bouteille à la mer

Sur l’onde passagère, elle s’en ira gaiement

Hommage au dieu de Temps 

Qu’y a-t-il d’écrit sur ce bout de papier ? 

Sur cette possible lettre écrite de nos larmes ? 

Seuls nos cœurs le savent…

D’espoir ils ont scellé le bouchon centenaire

De ce vaisseau de verre qui affronte vaillamment

Les vagues du hasard et les serments de gare

Qu’ont-ils donc demandé, ces deux épistolaires ?

Leurs vœux aux flots voués entament la traversée

Qui pourrait, s’il agrée, au dieu des amours lasses,

Renouer le silence avec l’ange de grâce…


(Février 2008)