Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 avril 2012

Défi n° 80 Mystério

La légende du blog magique

On dit que dans le cyberespace il existe un blog hanté qui apporte les réponses aux questions les plus vitales des êtres humains. Les rumeurs les plus folles circulent à propos de ce blog perdu. Des blogueurs prétendent que c’est un blog maudit sur lequel il ne faut surtout pas laisser de commentaire sous peine de voir disparaître son propre blog. Certains pensent qu’il est l’œuvre d’une puissance maléfique qui s’emparerait ainsi des esprits humains pour les faire sombrer dans la démence ou bien qu‘il s‘agit des portes de l‘Au-delà. D’autres voient en lui un nouvel Eldorado et se sont lancé à sa recherche comme on cherche le Graal, abandonnant tout lien avec la réalité, leurs amis et leur famille. C’est une histoire que les blogueurs se racontent le soir en chuchotant sur leurs claviers…Beaucoup croient que ce n’est qu’une légende car ils ne l’ont jamais lu mais moi, je sais qu’il existe vraiment.

C’était une nuit de grand désespoir, il était minuit et je naviguais de blog en blog sans trouver aucun texte, aucun mot qui m’apporte du réconfort. Je continuais malgré tout ma quête obstinément comme hypnotisée par le petit écran. Je zappais d’un blog à l’autre en me servant des listes de recommandations si bien qu’à un moment je ne savais même plus quel blog j’étais en train de lire quand soudain, il m’apparut. Tout de suite ce blog happa mon esprit et je le lu jusqu’au dernier article. Je ne saurais vous dire ce qu’il disait mais je crois me rappeler que les mots s’écrivaient au fur et à mesure que je les lisaient. Je ne saurais vous dire si la lecture fut longue ou courte car je perdis la notion du temps. Mais je n’oublie pas l’effet que ces mots eurent sur moi, je les sentais traverser mon cœur, imprégner mon âme, se diffuser dans l’ensemble de mon corps. Je perdis aussi la notion de l’espace, je n’étais plus un corps humain mais un élément de l’univers, une partie d’un grand Tout, je ressentais une plénitude jamais rencontrée, dépassant toutes les expériences spirituelles que j’avais pu vivre, bien plus intense que tous les orgasmes que j’avais pu ressentir. J’étais dans un lieu où il n’y avait ni temps, ni espace…

J’ouvris les yeux comme sortant d’un long sommeil, j’étais toujours assise face à mon ordinateur qui s’était mis en veille, je le rallumais impatiente de retourner sur ce blog mais ma déception fut grande quand je vis qu’il s’ouvrait sur mon blog! Je décidais alors de recourir à l’historique pour le retrouver mais j’eu beau cliquer sur tous les blogs répertoriés je ne le retrouvais pas. Le jour se levait quand, épuisée, je finis par renoncer et aller me coucher. Dans les jours qui suivirent je continuais ma quête à la recherche du blog perdu, en vain. Je finis par renoncer définitivement et je n’en parlais à personne de peur que l’on me prenne pour une folle.

Il me reste encore le souvenir de cette expérience exceptionnelle et des sensations alors éprouvées même si elles s’estompent avec le temps. Je sais que la lecture de ce blog m’a sauvé la vie et donné la force de trouver une nouvelle impulsion. Ce que j’ai lu cette nuit là a été la réponse qu’il me fallait à la question que je me posais alors.

Je sais que d’autres blogueurs ont fait également cette expérience, certains pensent même que ce blog est celui de Dieu…Tout ce que je sais c’est que si une autre nuit j’ai besoin de lui, le hasard (?) ou le destin (?) me guidera jusqu’à lui. Vous qui lisez mon témoignage et qui restez sceptiques, peut-être qu’un jour vous vous retrouverez aussi sur le mystérieux blog magique qui hante le cyberespace…Pensez-y!

Pour les Croqueurs de mots d'Overblog.

samedi, 28 avril 2012

Mon coeur a emporté par mégarde

"Tu peins le gris de ma vie en rose

Afin de chasser mes idées noires"

 

Eglantine

 

Next!

Je vous recommande la lecture de l'article "Monsieur le Président et l'amour" chez Mamalilou.


"Et, en oubliant que la famille de votre père a été expropriée

 

et exilée en Autriche, en Allemagne puis finalement en France,...

 

que la famille de votre mère, revenue de Grèce fit partie des juifs d'Espagne,

 

qui furent eux aussi il y a longtemps, expulsés de leur pays...,

 

faisant de vous un immigré hongrois d'origine greco-espagnole

 

de 2ème génération... un Français lambda quoi...

 

Quelle ingratitude!"

 

(...)

 

"Vous voulez écouter ceux qui ont voter fn? que n'avez-vous proprement écouté + tôt les manifestants, les syndicalistes, les pétitionnaires, les pamphlets de tous crins...?! Vos opposants sont systématiquement raillés, stigmatisés, trahis dans leurs arguments par vos réductions, déformations, généralisations ou exagérations,... mais jamais écoutés vraiment. "J'entends, mais je n'en tiens pas compte" disiez-vous...

Quid des "pauv'cons", des "racailles", des "délinquants", "assistés", "utopistes de gauches", "incapables" et autres "irresponsables"... ce sont tous des humains sur le territoire français et ailleurs, qui, comme vous, essaient de tirer leur épingle du jeu, en milieu hostile... "

 

Et celui de Patriarch

"Pour accélérer le mouvement, une petite crise monétaire serait la bienvenue. Et voilà qu’elle s’en vient, ce qui permet à ceux qui nous ont fichus dans la “merde” de nous y enfoncer de plus en plus. Alors ,il est temps de changer tous ceux qui ont participé à la débâcle qui nous est infligée. Il faut bien qu’un pays montre l’exemple, pourquoi pas la France, elle en a l’habitude…"

Et celui de L'oeil qui court sur le 1er Mai

"Lors d'une réunion publique se déroulant en Seine-Saint-Denis, N. Sarkozy a déclaré qu'"être traité de fasciste par un communiste, c'est un honneur" en réponse à une couverture de l'Humanité. Il s'approprie les propos de Laval, collaborateur notoire, bras droit de Pétain et revendique ainsi nettement son appartenance à la France grise"

 

 

10:00 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi, 27 avril 2012

Bruxelles veut se débarasser de Sarkozy...

Je vous invite à lire ce très intétressant article chez l'Oeil qui court.

http://loeilquicourt.over-blog.fr/article-bruxelles-veut-...

08:11 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (2)

jeudi, 26 avril 2012

Défi Virtuel, débat réel

Parceque l'outil ordinateur est entré dans nos moeurs (comme le dit Jill Bill) nous voilà tous obligés d'essayer de comprendre le virtuel ("Virtuel quelle définition te donner?" se demande Malika), de composer avec ce monde dans lequel certains voient parfois un monde meilleur et de nous demander si le virtuel et le réel s'opposent ou bien si le virtuel est également réalité . Lieu de tous les possibles, "le possible est envisagé" nous dit Malika, lieu du rêve, de l'imaginaire, de la création et des rencontres amoureuses ou amicales, le virtuel ne cesse de nous interpeller. Je vous invite donc à lire toutes les participations dont vous pouvez trouver la liste sur la page des publications des croqueurs ICI, dont le très intéressant "parcours initiatique" de Jeanne fadosi. "Le virtuel ne dispense pas d'être vrai" (Un soir bleu) me semble être une conclusion adaptée. Ou alors terminons en chanson, celle de Lenaïg : "si on confonds tout on est déçu, gardons les pieds sur ter-re!"

Merci mille fois à Jill Bill, Monelle, Malika, Nounedeb, Mamie Claude, Marie Chevalier, Henri Landa, Jeanne Fadosi, Un soir bleu, Cycle poétique, Lenaïg, Tit'Anik, Alice et Mimi pour leurs participations poétiques et philosophiques.

 

 

Virtuel.jpg

Image trouvée chez Monelle

 

Jeudi en poésie : virtuel

Depuis 6 ans déjà je vis dans le virtuel

J'ai une vie en plus de cette vie réelle

Une vie dans laquelle je suis Enriqueta

Une vie que beaucoup de gens ne soupçonnent pas

Mes deux vies se conjuguent, jamais l'une sans l'autre

J'aime y lire poésie et mots qui sont les vôtres

Tous ces jeux d'écriture : inspiration, gaîté

De la langue française ils sont vitalité.

 

(Pour les Croqueurs de mots d'OB)

mercredi, 25 avril 2012

Mon coeur a emporté par mégarde

"Ma rue avait fait sa toilette

(...)
Les oiseaux dans la cour faisaient la causette
(...)
 
Mais voilà que le froid revient de plus belle
(..)
Beau printemps, où t’en es-tu allé?"
 
Solange
 

Mon coeur a emporté par mégarde

"Oui, mon amour encore

Donne-moi ton amour encore

Viens entre dans mon corps

Tant que le désir picore"

 

Harmonie

 

+

 

http://harmonie.37.over-blog.com/article-la-j-explose-104...

 

Je vous invite à lire le poème d'Harmonie et à réagir à l'article qui relate les désagréments que lui ont valu ce poème, vive la liberté d'expression!

 

 

lundi, 23 avril 2012

Poule et lapin : KO final

 

Poule1.jpg

 

Mais c'est qu'il m'a posé un lapin!

Il me prend pour une cocotte

une poule de luxe ou de poulailler

alors que c'est lui le chaud lapin!

Il peut toujours revenir après ça!

Les poules auront des dents,

avant qu'on ne m'y reprenne,

à écouter ses lapinades!

Il me prend pour une poule mouillée,

mais mes menaces vont lui donner

La chair de poule!

Et s'il insiste, je lui fais le coup du lapin!

 

(Pour Odeteff)

Mon coeur a emporté par mégarde

"Ciel bleu
Mer bleue
Volets bleus
Porte bleue

Posée au bout de la terre
Sur un petit coin de mer
Maison solitaire"

ABC

http://detente-en-poesie.over-blog.com/article-ciel-bleu-...