Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 décembre 2012

La salle à manger de ma mère

 
Il s'y trouve un buffet "Henri II"
Dont les portes grinçantes
Racontent à qui sait entendre
Qu'elles n'ont pas oublié
La voix de mon grand-père
Et le rire de mon père
 
Il s'y trouve aussi une table de bois
Qui se souvient très bien de tous nos repas
Et des visages heureux qui en faisaient le tour
Mes soeurs, ma mère et quelques chats
Lors des fêtes où venaient nous rejoindre les voisins
On partageait le peu, on s'amusait de rien
 
On y trouve également de vieilles chaises
Qui ont supporté nos pleurs et nos joies
Et de l'enfance tous les bonheurs
J'entends encore nos fou-rires
Quand de jeunes garnements
Les escaladent et s'y balancent
 
On y trouve encore un vieux canapé
Que mes parents avaient gagné en jouant au tiercé
A ces souvenirs ces meubles sont fidèles
C'est un passé heureux que toujours ils rappellent
On a torts de croire que les meubles ne savent que se taire
Ecoutez les donc conter et chanter la douceur d'autrefois.

(Pour Ecureuil bleu)

Commentaires

Belle participation, on a tous un endroit ou un meuble auquel on reste attaché par de bons souvenirs.

Écrit par : Solange | lundi, 17 décembre 2012

Bonjour Enriqueta,

Félicitations pour ta participation que j'avais eu le plaisir de découvrir sur le blog de l'écureuil.

CaroLINE

Écrit par : Caroline.k | jeudi, 20 décembre 2012

Quel bonheur ce poème, tu m'as donné la chair de poule, mon esprit s'est retrouveé à BEAuVOiR (50) près du Mont Saint Michel, où habitaient mes grands parents et j'y ai vécu des années merveilleuses, avec les mêmes souvenirs que ceux que tu décris. J'ai en ma possession certains de ces vieux meubles, que je chéri, plus par le coté sentimental que par la valeur marchande, d'ailleurs certains ont tant vécu que nous avons été obligé de restaurer et par ce fait ont perdu leur valeur première. Mais comme tu le dis si bien il faut les écouter, ils sont intarrissables.
Je t'embrasse

Écrit par : Tit'Anik | samedi, 22 décembre 2012

Bravo pour ce joli poème qui a été très apprécié ! Bisous

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 23 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.