Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 novembre 2012

Belphégor

Belphégor4.jpeg


Oh! Mais qu'est-ce que c'est qu'ça?

Belphégor3.jpeg

Ah! Non! y'a rien...

Belphégor2.jpeg

Je n'aurais peut-être pas du accepter ce poste de gardien de nuit au Louvre...

Belphégor.jpeg

Il faut que j'arrête de regarder la télé...

(Pour Jill Bill)

lundi, 26 novembre 2012

Mon coeur a emporté par mégarde

                               "J'aime tous ces oiseaux bousculant le silence,

Et ma plume se fige, un instant, sur leurs chants

Saluant le soleil soudain éblouissant."

 

Nina

 

 

dimanche, 25 novembre 2012

Catherinette

J'ai tant fait pour me marier

Dans l'eau d'un baquet j'ai trempé

Mon pied droit et j'ai écouté

Mais nul prénom mâle n'a résonné

A la St Jean, tous les étés. *

 

J'ai tant fait pour être épousée

Mon jupon laissé dépasser

De mes robes, jupes, tabliers

Mais pas de belle mère adoptée. **

 

J'ai tant fait pour cet hymen

Un gâteau de mariage zen

Sous mon oreiller, comme un amen

Pour rêver à mon futur Eden. ***

 

J'ai tant fait pour cette union

Filtres, charmes, superstitions

Partout j'ai cherché mon champion

Point de conjugale communion.

 

J'ai tant fait pour cette tendre fête

Sourires, conversations et courbettes

Je ne suis pourtant pas mal faite

Mais suis destinée à rester Catherinette.


* Coutume espagnole : A la St Jean, pendant la nuit la plus lcourte, les jeunes filles mettaient un pied dans un baquet d'eau jusqu'à ce qu'elles entendent le prénom d'un garçon, ce prénom serait celui de leur futur mari.

**Ma mère me disait , quand j'étais jeune et que je laissai dépasser un jupon sous ma jupe, robe, que je cherchais une belle-mère, coutume normande (?)

***Coutume anglaise : laisser une part de gâteau de mariage sous son oreiller permet à une jeune fille de rêver à son futur époux.


(Pour le jeu d'Odeteff)

jeudi, 22 novembre 2012

Jeudi : les oiseaux

DSCN0623.JPG

Goëlands au marché au poisson à St Valéry en Caux

 

DSCN0669.JPG

DSCN0861.JPG

Repas des goëlands au Tréport à marée basse

"J'étais au Tréport. (..) Au dessous de moi, au bas de la falaise, une volée de cormorans pêchait.(...) Il m'a paru qu'ils déjeûnaient fort bien."

Victor Hugo "Récits de voyage"

 

(Pour Suzâme et les Croqueurs de mots)

 

 

 

 

mercredi, 21 novembre 2012

ça fait plaisir...

Sarko devant un juge...

Enfin!!! ça fait plaisir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sa vraie place étant en prison bien sûr...

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul...

Le duel Fillon - Copé...les fraudes électorales à ces primaires...quelle vaste rigolade...

On a, paraît-il, la droite la plus bête du monde. ;-))

Au fait, suis-je la seule à me souvenr que l'UMP avait condamné les primaires socialistes en disant que patati, patata, ce n'était pas bien, tout ci, tout ça??? et quelques mois plus tard...qui fait une primaire???


"L'homme est un loup pour l'homme, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup"

Serge Bouchard

 

 

Copé.jpeg

Souce : lexpress.fr


08:56 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (5)

Quinte

Quinte est-il musicien?

Renverse-t-il la quarte?

Joue-t-il de l'orgue, de l'alto,

du violon ou de la viole?

Fait-il des concertos?

 

Quinte aime-t-il jouer aux cartes?

Au poker, au pouilleux, au piquet?

A-t-il cinq cartes de la même couleur?

Est-il mauvais ou bon joueur?

Sait-il mal ou bien blueffer?

 

Quinte est-il souvent fiévreux?

A-t-il de violents accès de toux?

Cinq fois répétés, souvent prolongés?

Est-il contagieux?

Ou est-il simulateur?

 

Quinte est -il capricieux?

Est-il souvent de mauvaise humeur?

Est-il soupe au lait?

Se fâche-t-il facilement?

Se met-il en colère?

 

Non, Quinte est un prénom

Pas facile à porter

Par Jill Bill exhumé

Qu'il nous faut illustrer

Pour la cour de récré.

 

(Jeu sur tous les sens du mot quinte d'après le Littré)

Et pour une rétrospective, j'ai créé une catégorie "Les prénoms de la cour de récré" avec toutes mes participations au jeu de Jill Bill.

lundi, 19 novembre 2012

Défi n° 90 Un mot pour un autre

 

Croqueurs.jpg

 

Le discours du grand Vizir (avant le grand banquet annuel)

"Au sourd d'aujourd'hui...Au jour d'aujourd'hui, la frise fi...la crise financière est notre préoccupation principale. C'est pour cela, mes chers bêtes citoyens...euh...mes chers concitoyens, que, pour faire un somme...non...que nous sommes ici tous désunis...tous réunis! Nous têtons...nous tenons particulièrement à vous assurer de notre dédain...euh, de notre soutien. Il faut garder desespoir...euh...il faut garder espoir! J'ai faim! Euh...La faim...La fin du tunnel est croche...proche! Mais il faut être malade...euh...patient! Et continuer à raquer...euh...à payer vos pots...[J'ai encore soif]...à payer vos impôts, qui, comme vous le savez, servent à mon banquier...non, à moi..à tous...à la collectivité!

Taisez-vous!...euh...Laissez-nous vagir...agir et faites-nous bonbance...euh...confiance. Nous nous promenons...euh...nous vous mentons...euh nous vous promettons d'omelette à la pieuvre...euh...[j'ai faim ]...de tout mettre en oeuvre...pour améliorer la situation des nantis..euh...des pantins que vous êtes....euh...des petits cons que vous êtes...[nan, c'est pas ça!]...des petits consommateurs que vous êtes. C'est pour cela mes chers concitoyens que j'ai tenu à m'accoupler à vous!...euh.. à m'adresser à vous!

Je suis bourré...euh...Je m'suis planté ici...nan! Je suis ici aujourd'hui, et je ne serai pas toujours là...euh...et je serai toujours là, demain, à vos pâtés...à vos côtés!

Vive la viziritude!"

Clap, clap, clap, clap...

(Pour Suzâme et les croqueurs de mots)

 

 

vendredi, 16 novembre 2012

Reflets urbains

Quelques reflets urbains éclairent ma mémoire

Illusions en éclat d'un monde superficiel

Les cités mégalos nous donnent des rêves trop lourds

Vastes mirroirs déformant de nos réalités

Les lumières de la ville nous fascinent, nous dévorent

Nous sommes les prisonniers de ces sombres chatoiements

Dans une geôle de verre, de béton et de larmes

Citadins nous le sommes et nous le regrettons


(Pour le jeu d'Ecureuil Bleu)


Poème écris en pensant au film "Bright lights, big city"

mercredi, 14 novembre 2012

Mon coeur a emporté par mégarde

"J’aime pas les gens

Je sais

C’est choquant

 

Molière m’aurait dit misanthrope

Mais je suis plutôt myope

De loin, je ne vois pas ce que les gens

Peuvent m’apporter, c’est  différent

 

J’aime pas les gens

Je sais

C’est désolant

 

Molière m’aurait dit misanthrope

Mais je  ne suis que myope

De près, il y a quelques rares gens

Qui trouvent grâce à mes yeux exigeants"


La suite du poème est à lire sur le blog de LAURA et si vous n'y allez pas, je ne vous aime pas...;-)


Chez laura vous ne pouvez pas laisser de commentaire mais vous pouvez lui laisser un message dans sa rubrique "Me contacter" (colonne de gauche).


________________________________________________________________________________ 

"Des paroles dans la nuit s'obstinent 

Des pensées s'affichent et s'affirment 

(...) 

Mon corps distille mes pensées 

Sans que je puisse les chasser." 


 

Le poème en entier "Mes pensées" est à lire sur le blog d'Elisabeth.

 

lundi, 12 novembre 2012

Merci!

Merci aux 16 croqueurs qui ont participé à mon dernier Jeudi en poésie "Au pied de mon arbre".

Les deux jeudis et le défi 89 ont intéressé 33 croqueurs en tout. Je vous remercie tous pour votre talent et votre diversité.