Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 mars 2013

Jeudi en poésie : "Envie de rien blues"

Je rêve de farniente pour la vie

 

ChatsD.jpeg


A corriger, plus de copies

A houspiller, plus de marmot

A réprimer, plus de conneries

A sanctionner, plus de blanc-bec

 

professeur.gif


Je suis mûre pour la retraite

Rentabilité, zéro

Nib de l'hypocrisie

Travail, Patrie, que tchi!

 

Réaction-à-la-chronique-de-Hervé-Kempf-sur-le-dimanche-travaillé.jpg


D'un silencieux néant, j'ai envie

Au calme, dans mon futur jardin

Loin des bavardages et des cris

Au repos dans ma Normandie

 

Normandie.jpeg


J'ai envie de quiétude et de paix

De douceur et de sérénité

 

Retraite 3.jpeg


De ce métier qui me tue, je n'en puis plus

D'un magnifique rien j'ai envie

Mais c'est pas la veille de demain...

Aux travaux forcés suis condamnée

Et pour un paquet d'années.

 

Retraite2.jpeg



(Pour Un soir bleu et les Croqueurs)

Commentaires

Bonjour enriqueta ! De nos jours le profession d'enseignant, no comment en effet... pas demain la veille la retraite, courage, tu ne peux fuir.... jill

Écrit par : jill bill | jeudi, 07 mars 2013

Que je te comprends !
Envie positivement de rien, une envie impossible à comprendre pour tous ceux qui ne conçoivent que de "s'occuper"
bises et belle journée

Écrit par : Jeanne Fadosi | jeudi, 07 mars 2013

Un dur métier, j'ai 2 enfants enseignants.

Écrit par : Solange | jeudi, 07 mars 2013

Ah ça, je te comprends : je tire mon chapeau aux enseignants. Ce fut un sacerdoce, c'est maintenant une galère (pour de multiples raisons). Courage ! Et parfois, il y a : RIEN, comme ce poème si joliment décliné. Merci !

Écrit par : unsoirbleu | jeudi, 07 mars 2013

J'aimerais aussi pouvoir prendre ma retraite...

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 10 mars 2013

Voilà qui me rappelle mes dernières années d'activité professionnelle. Je compatis de tout coeur. Je vois que vous gardez encore le sens de l'humour et cela reste essentiel. Bonne soirée à vous. Joëlle
PS: merci pour votre passage sur mon blog.

Écrit par : Joëlle Colomar | mercredi, 13 mars 2013

Quand on parle comme cela, c'est qu'on n'en peut plus. Vivement les vacances, les grandes ! Bon courage. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | samedi, 23 mars 2013

Les commentaires sont fermés.