Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 juin 2013

Tu seras un professeur, mon enfant

 

Profsss.jpg

 

Si tu peux voir détruit ton planning annuel

Et sans dire un seul mot, ton programme, le finir

Ou perdre tes heures de cours pour cause de réunion

Sans un geste de trop et sans un seul soupir

 

 

Si tu peux être libre sans trop d’autonomie

Etre polyvalent en restant performant

Et, te sentant non écouté, continuer à écouter les autres

Tout en luttant et défendant ta pédagogie

 

 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles

Travesties par des élèves pour exciter leurs parents

Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles

Sans mentir toi-même d’un seul mot

 

 

Si tu peux rester assis, sans parler, des heures entières

Si tu peux rester calme, en conseil de classe

En écoutant vanter les bavards et les cancres

Sans qu’aucun d’eux n’ait droit à un redoublement

 

 

Si tu sais évaluer, corriger et noter des inepties

Sans jamais devenir sceptique ou déprimé

Ecouter les médecins et les orthophonistes qui règnent en maître

Et exprimer quand même ta pensée « entre les lignes »

 

 

Si tu peux accepter les pannes de matériel

Sans jamais être en rage ou « pêter un plomb »

Arriver, sans le son ou encore sans image,

A animer une séquence dite « audiovisuelle »

 

 

Si tu peux être sévère sans jamais t’énerver

Si tu peux supporter que l’on change ton nom*

Et si tu sais survivre avec « pas un rond »

Sans être démoralisé ni en rébellion

 

 

Si tu peux travailler tous les jours de la semaine

Alors que tout le monde te traite de feignant

Si tu peux conserver ton courage et ton énergie

Malgré l’accumulation des missions supplémentaires

 

 

Alors les bureaucrates de l’Education nationale

N’arriveront pas à te gâcher la vie

Et, ce qui vaut mieux que les tracasseries administratives

Tu seras un Professeur, mon enfant!

 

 

Kipling

Maurois

                                                                      Et moi

 

 

* Mon établissement change de nom l'année prochaine!!!

 

 

Ecole.png

 

Ce texte va être lu à la réunion de fin d'année de mon collège - lycée par des collègues , histoire de faire une petite "surprise" à notre "cher" chef d'établissement.

Commentaires

Ma sœur est prof d'arts plastiques et n'en peut plus elle non plus, surtout de son chef d'établissement. Mais dans le privé aussi c'est de plus en plus dur et les brimades et mises au placard pleuvent...

Écrit par : écureuil bleu | samedi, 22 juin 2013

Oh la belle surprise enriqueta... Prof de nos jours... no comment, on connait votre chemin de croix... Hiérarchie/parents/enfants, trio infernal trop souvent !! Bonne fin d'année scolaire !

Écrit par : jill bill | samedi, 22 juin 2013

Eh oui !! le monde change et pas en bien !!! Bon dimanche avec bises

Écrit par : patriarch | dimanche, 23 juin 2013

EN MËME TEMPS, nous sommes pris entre deux failles...

(aslé, ex poète)

Écrit par : i é p | dimanche, 23 juin 2013

J'ai deux enfants qui enseignent ce n'est pas une tache facile. Il va avoir une belle surprise ce monsieur.

Écrit par : Solange | lundi, 24 juin 2013

je suis de tout cœur avec vous les enseignants, je vois mes fils s'investir
je vous souhaite du courage.
bisous.

Écrit par : Rolky | mercredi, 26 juin 2013

Comment a réagi votre chef d'établissement ? J'ai vécu pendant 4 ans avec un principal de collège et partagé ses problèmes incessants. Bonne soirée

Écrit par : écureuil bleu | jeudi, 04 juillet 2013

Etant retraité de l'enseignement, je reconnais là bien des choses ! Le métier devient de plus en plus difficile, un vrai travail de pionnier !!! Jeunes collègues, courage !
Merci pour ce bel article bien tourné.
Amitiés
Alain

Écrit par : alain | mercredi, 31 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.