Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 24 août 2013

La solitude

La solitude est l'amie de tous les poètes

C'est de l'isolement que naissent les plus beaux vers

La plume songe à l'ombre ou encore au soleil

Elle rêve sous la pluie, sous le vent insolent

Dans les lieux que l'on aime, elle se recueille souvent

Loin de ceux qui ne comptent que sur leur argent

Qui font du shopping, qui bavardent bruyament

 

Le poète a besoin de ce délaissement

Loin des cris de la vie, loin de la multitude

La plume invente un monde grâce à cet abandon

Elle imagine des contes, des romans truculents

Des dragons, des héros et des contrées nouvelles

Elle mûrit les projets les plus audacieux

Et sauve l'humanité de son destin chagrin

 

(Pour Rolky)

Commentaires

Un texte plein de justesse, merci pour la découverte Enriqueta, bon we !

Écrit par : Joëlle | samedi, 24 août 2013

Ce n'est pas faux... Ce que l'on a puisé ça et là il faut un endroit paisible pour le restituer sur papier ! Bonne fin d'août enriqueta

Écrit par : jill bill | lundi, 26 août 2013

C'est tout a fait vrai tout est propice à l'écrivain en autant qu'il soit dans sa bulle. Bon lundi.

Écrit par : Solange | lundi, 26 août 2013

Ok je vois, ma belle-fille a connu aussi... A plus tard enriqueta ! Prompte guérison, jill

Écrit par : jill bill | mardi, 27 août 2013

un poète a besoin de sa muse surtout, parfois celle ci se dérobe, trop sollicitée

chacun a son heure , son lieu, son cérémonial bien souvent, pour pouvoir laisser sa plume aller sur la page blanche

tu décris très bien ces petites choses, qui font parfois un grand écrivain, un grand poète.

bonne journée

Écrit par : Venusia | dimanche, 29 juin 2014

Les commentaires sont fermés.