Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 septembre 2013

Défi n° 107 Rien

A la lumière artificielle, penchée sur sa feuille, elle hésite à écrire :"les mots sont l'ancre de ma vie" ou bien "les maux sont l'encre de ma vie". Ah! S'exclame-t-elle en pensant à hier...Son as de coeur, son choeur, sa muse est partie se mettre au vert, plus personne pour lui souffler quelques vers, elle frisonne et finit son verre, quelque absinthe ou vermouth un peu trop vert qui la fait grimacer sans lui apporter un quelconque réconfort. Légèrement ivre, elle fredonne :"je suis saoul, saoul, saoul, sous ton balcon..."mais les paroles de cette chanson s'embrouillent et sa voix s'éraille, son chant non plus ne vaut pas un sou, ce n'est qu'un champs en jachère.

Elle a toujours voulu être un auteur mais ses écrits ne sont ni à la hauteur de ses rêves, ni au niveau de son potentiel que désormais elle nie et ses poésies sont lourdes et grasses quand elle les voudrait aériennes et pleines de grâce. Elle n'y croit plus, l'oiseau qui la guidait a quitté le nid. Ses nouvelles, ses romans sont banals et beaucoup trop courts, elle devrait plutôt prendre des cours et tout recommencer à zéro. Tout son passé lui revient en mémoire, à l'école, elle voulait qu'on lui apprenne à conter alors que tous ne pensaient qu'à compter. A l'époque, avec les mots elle se sentait reine, elle en faisait ce qu'elle voulait, c'était elle qui tenait les rênes.

Aujourd'hui, les idées noires l'envahissent tant et tant qu'elle ne voit plus passer le temps. Est-ce aujourd'hui ou demain? Elle ne sait plus où elle est. Elle ne sait plus s'il faut abandonner ou persévérer. Est-ce la fin de l'envie, de la faim des écrits? Elle s'est fourvoyée peut-être ou c'est seulement un mauvais moment à passer. "Je ne sais plus rien" se dit-elle mais je ne peux être sans écrire. Ecrire n'est-il qu'un vain ouvrage? Faut-il écrire vingt fois, vingt mille fois, vingt millions de fois pour aboutir? Cent doutes l'assaillent, le chemin sera long, elle s'en doute, elle ne fait plus confiance à ses sens, elle sent monter l'angoisse de la page blanche et son sang se figer comme son inspiration.

 

(Pour ABC et les Croqueurs de mots)

Commentaires

Un rien bien nostalgique ! Mais ne pas perdre espoir et se remettre sans cesse à la tâche, ce n'est pas rien, je la soutiens !

Écrit par : ABC | lundi, 23 septembre 2013

un rien d'amertume mais qui fait un apéritif séduisant pour continuer à se mettre à la table de l'écriture.
J'ai beaucoup aimé la subtilité avec laquelle tu jongles avec les sens des mots
belle semaine

Écrit par : Jeanne Fadosi | lundi, 23 septembre 2013

Ah quand le muse se met au vert, les vers ou la prose s'envolent.... et en arriver à ne plus savoir que penser et faire ce n'est pas rien, bravo.... Jill

Écrit par : jill bill | lundi, 23 septembre 2013

De l'inspiration tu n'en as pas manqué, ce que tu as écrit ce n'est pas rien.

Écrit par : Solange | mardi, 24 septembre 2013

Des moments de doute ... et puis cela repart un jour sans prévenir! Un beau texte pour ce petit mot qui en dit long!

Écrit par : fanfan | mercredi, 25 septembre 2013

Ah l'inspiration n'est pas toujours là, mais tu as bien joué avec les mots...

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 06 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.