Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 septembre 2013

Pour une amourette

Tu veux t'foutre en l'air pour une amourette

Ses yeux revolver t'ont fait perdre la tête
Cette fille, crois-moi, n'est qu'une gigolette
Et ta tragédie n'est qu'une historiette
 
Arrête de pleurer, allons au bistrot
Nous y chanterons comme Escudero
Nous tordrons le cou à tous tes sanglots
Et tu oublieras ses tendres bécots
 
Allez viens, viens donc, jusqu'à la buvette
Y'a de la bonne bière et des chansonnettes
Des chansons à boire, des airs d'opérette
Des paroles à rire toutes guillerettes
 
C'est moi qui t'invite, j'ai un p'tit magot
Nous ferons les fous, plein de trucs idiots
Comme quand on était tous les deux jeunots
Et nous nous prendrons pour Escudero

(Pour Ecureuil bleu)

vendredi, 27 septembre 2013

Moi, j'aime pas Angela

Merkel.jpg

Merkel2.jpg

Merkel3.jpg

mercredi, 25 septembre 2013

Franck

En cherchant l'inspiration pour mon Franck, dans les vieux textes parus sur mon blog il y a longtemps, je suis tombée sur ce texte, qui m'avait été inspiré par le blog d'un blogueur s'appelant Franck...Alors j'y ai vu comme un signe, pour dédier ce texte à Jilll Bill. Un petit détournement que, j'espère, elle me pardonnera.

 

 

Petite sœur d’écriture

Le vent se lève avec l’aube

Et l’encre brûle nos derniers mots.

Quand la douleur les aura consumé

Il restera dans l’encrier

La cendre de tous nos espoirs

Et de nos rêves avortés

 

Petite sœur d’écriture

Le jour qui vient chasser la nuit

Dessine sous nos yeux de pluie

Les ombres du temps retrouvé

Là où nos souffles ont effacé

La trace du sillon de nos larmes

Qui restent nos uniques armes

 

Petite sœur d’écriture

La brume qui se dissipe au loin

Vient libérer notre horizon

De nos maux et de nos chagrins

De les avoir ainsi offert

En cet échange d’amitié

Ils nous semblent bien plus légers

 

Petite sœur d’écriture

Le soleil vient illuminer

Nos iris aux prunelles sombres

Et nos paupières non fardées

Des mensonges de nos habitudes

Nous laissent libres de partager

Ce doux silence à l’unisson.

 

 

(Dédié à Jill Bill)

lundi, 23 septembre 2013

Défi n° 107 Rien

A la lumière artificielle, penchée sur sa feuille, elle hésite à écrire :"les mots sont l'ancre de ma vie" ou bien "les maux sont l'encre de ma vie". Ah! S'exclame-t-elle en pensant à hier...Son as de coeur, son choeur, sa muse est partie se mettre au vert, plus personne pour lui souffler quelques vers, elle frisonne et finit son verre, quelque absinthe ou vermouth un peu trop vert qui la fait grimacer sans lui apporter un quelconque réconfort. Légèrement ivre, elle fredonne :"je suis saoul, saoul, saoul, sous ton balcon..."mais les paroles de cette chanson s'embrouillent et sa voix s'éraille, son chant non plus ne vaut pas un sou, ce n'est qu'un champs en jachère.

Elle a toujours voulu être un auteur mais ses écrits ne sont ni à la hauteur de ses rêves, ni au niveau de son potentiel que désormais elle nie et ses poésies sont lourdes et grasses quand elle les voudrait aériennes et pleines de grâce. Elle n'y croit plus, l'oiseau qui la guidait a quitté le nid. Ses nouvelles, ses romans sont banals et beaucoup trop courts, elle devrait plutôt prendre des cours et tout recommencer à zéro. Tout son passé lui revient en mémoire, à l'école, elle voulait qu'on lui apprenne à conter alors que tous ne pensaient qu'à compter. A l'époque, avec les mots elle se sentait reine, elle en faisait ce qu'elle voulait, c'était elle qui tenait les rênes.

Aujourd'hui, les idées noires l'envahissent tant et tant qu'elle ne voit plus passer le temps. Est-ce aujourd'hui ou demain? Elle ne sait plus où elle est. Elle ne sait plus s'il faut abandonner ou persévérer. Est-ce la fin de l'envie, de la faim des écrits? Elle s'est fourvoyée peut-être ou c'est seulement un mauvais moment à passer. "Je ne sais plus rien" se dit-elle mais je ne peux être sans écrire. Ecrire n'est-il qu'un vain ouvrage? Faut-il écrire vingt fois, vingt mille fois, vingt millions de fois pour aboutir? Cent doutes l'assaillent, le chemin sera long, elle s'en doute, elle ne fait plus confiance à ses sens, elle sent monter l'angoisse de la page blanche et son sang se figer comme son inspiration.

 

(Pour ABC et les Croqueurs de mots)

mercredi, 18 septembre 2013

Constance

Moi, je m'balance

Au rythme de mes assonances

Je me fou des convenances

J'abandonne le monde à ses insignifiances,

Sa bêtise et sa médisance

Moi, je m'balance

Au rythme de mes silences

Je me fou de la bienséance

Je vous abandonne à vos turbulences,

à vos cris et à vos urgences

Moi, je m'balance

Je cultive le bonheur et je danse

Mon petit nom, c'est Constance


(Pour Jill Bill)

dimanche, 15 septembre 2013

Esseulée

Esseulée et royale

Le monde m'appartient

Quelques gouttes de pluie qui dansent sur la tonelle

Le chant d'un étourneau

Quelques battements d'ailes

Les mots se posent sur ma feuille

Et le poème s'écrit de lui même

(d'après le jeu de Rolky)

mercredi, 11 septembre 2013

Flavien

 

Main3.jpg

 

Flavien est un chirurgien

Un chirurgien de la main 

Il « débouche » des canaux carpiens

Aux gens il rend leurs mains

 

 

Main.jpg

 

Des cicatrices, d’un genre divin

Car il « recouds » comme un saint

Des douleurs, rien de rien

Car son travail, il le fait bien

 

 

Main2.jpg

 

Il y a plein de chirurgiens

Car il y a plein de mains

Mais le meilleur, c’est Flavien

Et  toutes les mains l’aiment bien

 

 

Main4.jpg


(Pour Jill Bill)

lundi, 09 septembre 2013

En attendant mon retour...

DSCN8934.JPG

DSCN8935.JPG

DSCN9140.JPG

Bateaux - Iles Chausey

samedi, 07 septembre 2013

I believe in a thing called love


The Darkness - I believe in a thing called love par Tadoussac

 

Can't explain all the feelings that you're making me feel
Je ne peux pas expliquer tous les sentiments que tu me fais ressentir
My heart's in overdrive and you're behind the steering wheel
Mon coeur est en dérive et tu es au volant

Touching you, touching me
Te touchant, me touchant
Touching you, God you're touching me
Te touchant, mon dieu tu me touche

[Chorus]
[Refrain]
I believe in a thing called love
Je crois en une chose qui s'appelle l'amour
Just listen to the rhythm of my heart
Ecoute juste le rythme de mon coeur
There's chance we could make it now
Il y a une occasion qu'on peut saisir maintenant
We'll be rocking 'til the sun goes down
Nous nous balançerons jusqu'à ce que le soleil se couche
I believe in a thing called love
Je crois en une chose qui s'appelle l'amour


Groupe et chanson découverts grâce à un spot publicitaire qui inonde nos écrans, comme quoi, la publicité, ça peut servir...J'ai eu un vrai coup de coeur. La chanson date de 2003.

 

J'espère que vous avez aimé le côté kitschissime du clip vidéo.

17:55 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (1)

Syrie

Syrie.jpg

Il y a quelques semaines les enfants de cette photo ont été assassinés à l'arme chimique dans leur sommeil, mais il semble que le monde les ait déjà oubliés et se perde dans un débat sans fin entre soit des frappes américaines, soit ne rien faire... Mais il y a aujourd'hui une lueur d'espoir pour une voie pacifique qui mette fin à ces massacres. 

La guerre sanglante en Syrie s’est nourrie des rivalités entre l’Iran, principal soutien de Bachar El Assad, les Etats-Unis et leurs alliés respectifs. Mais la dernière attaque chimique a changé la donne et leurs discours: le nouveau président iranien, plus modéré, a condamné l’utilisation des gaz et Obama a annoncé être prêt à travailler avec "tout le monde" pour résoudre le conflit. Interpellons ces deux dirigeants pour qu’ils s’installent enfin à la table des négociations et fassent dialoguer les parties belligérantes avant que d’autres vies ne soient prises. 

En ce moment même, les bruits de bottes résonnent au niveau mondial à propos de la Syrie mais si nous sommes suffisamment nombreux à dire aux présidents Rohani et Obama que le monde souhaite une diplomatie active, nous pouvons mettre fin au cauchemar de milliers d'enfants syriens terrifiés à l'idée de nouvelles attaques au gaz. Nous n'avons pas de temps à perdre. Cliquez maintenant pour vous joindre à l'appel -- quand nous atteindrons un million de signataires, nous remettrons notre pétition directement aux deux présidents.

http://www.avaaz.org/fr/solution_for_syria_loc/?bjzhSab&a...

08:17 Publié dans Ethique | Lien permanent | Commentaires (0)