Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 octobre 2013

Flaques (Jeudi en poésie)

 

Flaque.jpeg


Mes bottes claquent dans une flaque

Comme un cosaque élégiaque

A la casaque démoniaque

Qui s'installe, qui bivouaque

Cette flaque était opaque

C'était écrit dans le zodiaque

Dans un cri, je glisse, je craque

Et je m'étale, patatrac!

 

bottes.jpeg



(Pour les Croqueurs de mots)

lundi, 28 octobre 2013

Chat militant

Horloge.jpeg


Nono milite contre le changement d'heure :

DSCN0890.JPG

"Et mon estomac, il change d'heure, lui?"

"Au nom de tous les chats, chiens et autres animaux qui daignent tenir compagnie aux humains et qui ont mangé une heure plus tard (C'est insensé, quelle torture!), Dimanche dernier, je demande la suppression du changement d'heure."

"Je suis tout détraqué maintenant, c'est que je ne suis plus de la première jeunesse, j'ai eu 11 ans ce mois-ci!"

"Comment remplir efficacement ma noble fonction de réveil matin un dimanche de changement d'heure?"

"Allez, je vous laisse, je vais faire mon "petit" somme du matin."

 

horloge-design-le-temps-s-ecoule.jpg


dimanche, 20 octobre 2013

Promenade dans le bois de Verrières (3/3)

DSCN9362.JPG

DSCN9377.JPG

DSCN9384.JPG

DSCN9392.JPG

DSCN9363.JPG

jeudi, 17 octobre 2013

Promenade dans le bois de Verrières (2/3)

DSCN9360.JPG

DSCN9386.JPG

 

DSCN9394.JPG

DSCN9390.JPG

DSCN9391.JPG

DSCN9364.JPG

mercredi, 16 octobre 2013

Mon coeur a emporté par mégarde

"La vieille maison" de Solange


"Il est une maison éloignée de la route

(...)

Elle a connu des joies et des peines sans doute

(...)

 

Aujourd'hui esseulée, belle dame elle demeure

Sous les saules parfois, elle semble pleurer"

___________

 

Le poème en entier se trouve ICI.


(c'est un poème assez court, alors c'est assez difficile de le citer sans le dénaturer, allez le lire en entier!)

 

mardi, 15 octobre 2013

8 ans

Huit ans de blogosphère

Ce fut parfois galère

Et souvent rigolo

C'est tout ça la blogo

 

Premier blog sur Psycho

Je me fais des "potos"

Je vais sur Haut et Fort

On me jette des sorts

 

Des manipulateurs

Me font bobo au coeur

Je me trouve quatre soeurs

Equipières, quelle gageure

 

La discorde les emporte

Et le vent à ma porte

Troisième blog sur OB

Car j'aime voyager

 

Les mots sont mes amis

Les jeux sont ma folie

Et ma communauté

Le stress accéléré

 

Plus assez d'énergie

Haut et Fort me r'voici

ça n'est plus comme avant

Le virtuel c'est lassant

 

Mais j'veux persévérer

J'aime qu'on lise mes essais

Mes poèmes, mes nouvelles

Tout ça me donne des ailes

 

J'fête cet anniversaire

C'est comme un nouvel air

Je trouve ça émouvant

Mais j'sais pas jusqu'à quand

 

Huit ans de blogosphère

Ce fut parfois galère

Et souvent rigolo

C'est tout ça la blogo

 

17:48 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (11)

samedi, 12 octobre 2013

Promenade dans le bois de Verrières (1/3)

DSCN9366.JPG

DSCN9367.JPG

DSCN9361.JPG

DSCN9396.JPG

DSCN9395.JPG

DSCN9365.JPG

mercredi, 09 octobre 2013

Conrad (ou Konrad)

 

Adenauer.jpeg


Il s'appelait Adenauer

Il croyait en un monde meilleur

Il se retourne dans sa tombe

Car Angela se prend pour la reine du monde

 

Adenauer 3.jpeg



(Pour Jill Bill)

vendredi, 04 octobre 2013

Mémorial

Allongée dans l’herbe, je contemple le ciel

Je me laisse rêver à tous les trépassés

Des héros comme des couards, ici, je fais mémoire

Hommes et femmes qui bâtirent, dans le sang, notre histoire

 

Vos parents ne sont plus pour faire souvenance

Sans fleurs et sans soupirs, vos tombes sont silence

Saison de l'abandon et de la déchéance

Les heures ont eu raison du lugubre auditoire

 

Quand l'oubli ou le temps efface le grimoire

Qui conte du défunt amours et désespoirs

De loin en loin s'éloignent les voeux oratoires

Il ne reste que moi en guise d'encensoir

 

L'affliction emportée et le deuil achevé

Les regrets délavés, toutes les fleurs fanées

Et les parfums gréés en volutes d'un soir

Ames flottant ainsi dans la paix retrouvée


(Pour Mille et Une)